20 novembre 2019

Temps de lecture : 2 min

Éduquer les enfants à l’écologie tout en leur donnant une autre idée du « beau »…

Le Fairyland est un concept intéressant qui joue -un peu- la carte de la durabilité. Un pays féerique aseptisé mais qui a l'avantage de donner aux enfants le goût du beau et de réfléchir aux questions écologiques.

Le Fairyland est un concept intéressant qui joue -un peu- la carte de la durabilité. Un pays féerique, certes aseptisé, mais qui a l’avantage de donner aux enfants le goût du beau et de réfléchir aux questions écologiques.

À Dalian, dans la province du Liaoning au nord-est de la Chine,  Le café Fairyland, un « café » destiné aux tous petits est sorti tout droit des rêves de la fille de l’architecte qui travaille pour la cabinet Wutopia Labs basé à Shanghaï.

Des nuages en… plastique

Le hall d’entrée de ce lieu de 580 m2 est une salle circulaire dans laquelle les sièges sont entourés de ce que les designers décrivent comme une « forêt de lumières ». Composée de 1000 tubes en acrylique suspendus en forme d’anneau, cette installation est supposée simuler l’effet de la lumière du soleil qui perce à travers des couches denses de feuilles dans une forêt . Le café principal adjacent a un plan ouvert qui tourne autour d’une zone centrale appelée Cloudy Town qui comprend plusieurs rangées de panneaux ondulés en acrylique blanc qui traversent le sol et le plafond.

Les enfants peuvent courir parmi ces « nuages » en plastique et découvrir des éléments tels qu’un carrousel, des cabanes cachées dans les arbres, une cuisine miniature, des jeux de supermarché, des toboggans et une fosse à balles transparentes. Des panneaux gris bordent le périmètre extérieur de cette pièce qui sert de salle à manger. Des banquettes et des fauteuils rembourrés en tissu bleu pâle permettent de s’asseoir. Des espacés privés encouragent les parents à s’isoler avec leur chères petites têtes blondes. Un petit escalier permet d’accéder au Château d’Or qui abrite une salle à manger avec une cheminée, de fausses bougies et de l’argenterie brillante, le tout aux dimensions des enfants.

Les toilettes ont, elles aussi, été imaginées par des designers. L’espace réservé aux filles est inspiré de la barbe à papa et celui pour garçons a pour thème le voyage spatial. Quand on sait comment les cosmonautes font leurs besoins en apesanteur, on peut se poser quelques questions quant au choix de la décoration des architectes chinois mais les plus jeunes ne doivent pas être aussi caustiques… quoique. Si le plastique est très présent dans ce café, d’autres matières naturelles sont utilisées comme le bois et le métal et les couleurs choisies ne sont pas vives et excitantes comme dans nos garderies multicolores, mais apaisantes comme dans la nature.

 Un vélo tout en bois

De plus en plus d’initiatives visent à redonner aux plus petits le goût de la simplicité simples et de l’écologie, sans pour calmer les esprits happés par l’agitation qu’images clignotantes, et afffcihes géantes imposent aux citadins des villes. La start-up slovène Bixie cherche ainsi à commercialiser un vélo pour enfant tout en bois.

Une campagne de financement participatif a été lancée pour soutenir ce projet). Aux Etats-Unis, la société de recyclage Rubicon Global s’est associée avec TerraCycle pour encourager les enfants à recycler les papiers de bonbons distribués durant Halloween. Durant cette fête, plus de 270 millions de kilos de sucreries sont achetés pour le plus grand plaisir des dentistes et la plus profonde détresse des écologistes qui luttent contre la production de plastique. De telles initiatives vont dans le bon sens mais suffiront-elles à freiner le réchauffement climatique ?

Therin Frédéric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia