2 septembre 2009

Temps de lecture : 1 min

Se droguer ou conduire, il faut choisir…

Si vous croisez des "djeun's" en voiture avec des yeux aussi gros que ceux de lémuriens, alors oui il faudrait voir à appeler les forces de l'ordre...

Si vous croisez des « djeun’s » en voiture avec des yeux aussi gros que ceux de lémuriens, alors oui il faudrait voir à appeler les forces de l’ordre…

Le département des transports anglais vient de lancer une campagne contre la prise de drogue jumelée à la conduite d’un véhicule. La vidéo intitulée « eyes » et issue de la campagne « Think UK » est censée avertir l’opinion publique que certains signes physiques peuvent trahir la prise de stupéfiants. Comme les pupilles dilatées ou les yeux rouges. L’aspect globuleux en fait apparemment partie… La stratégie mise en place par Leo Burnett va sûrement faire des petits en Europe. Et espérons que le niveau sera aussi bon que celui de nos cousins anglais. La campagne d’un coût de 2.3 millions de Livres sterling accompagnera un accroissement sur le terrain des contrôles anti-drogue.
Alors chers consommateurs de cannabis, cocaïne, amphétamines ou ecstasy, souriez… Grâce aux énormes yeux de la campagne des autorités anglaises, vous avez maintenant  un profil type.
Ce film a un double sens, il prévient à la fois les consommateurs de stupéfiants que l’Etat est sur leur dos. Mais il permet dans un autre registre, d’apprendre à l’opinion publique souvent crédule, à reconnaître une personne sous addiction. Beaucoup de consommateurs n’assument pas leur état en société et ce type de campagne ne va pas leur rendre la vie facile. Ça tombe bien, c’est voulu…
Les campagnes anti-drogues pour grand public en sont à leurs balbutiements. D’autres suivront, mais pour la qualité des futurs messages on demande à voir.

Gaël Clouzard

Making off

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia