11 mars 2015

Temps de lecture : 1 min

Dites-le en français, for God’s sake…

Amis de la langue de Molière réjouissez-vous : c'est une grande nouvelle. Rendez-vous compte, la semaine prochaine, le 16 mars, la première journée consacrée à la défense du français dans les médias audiovisuels verra le jour. 24 heures pour « promouvoir et illustrer la langue française » et pfff... d'un coup de baguette magique, notre belle langue sera protégée, défendue, sauvée. Ouf..

Amis de la langue de Molière réjouissez-vous : c’est une grande nouvelle. Rendez-vous compte, la semaine prochaine, le 16 mars, la première journée consacrée à la défense du français dans les médias audiovisuels verra le jour. 24 heures pour « promouvoir et illustrer la langue française » et pfff… d’un coup de baguette magique, notre belle langue sera protégée, défendue, sauvée. Ouf..

Facile d’ironiser, direz-vous : vous pensiez que le français était en perte de vitesse et que rien ne pourra le sauver ? Eh bien, détrompez-vous, la réalité est tout autre. En 2050, il devrait y avoir 715 millions de personnes parlant français, soit 8% de la population mondiale, selon l’Observatoire de la langue française. Voire même 760 millions en 2060 ! Ce qui en ferait la première ou la deuxième langue la plus parlée au monde dans 45 ans (contre… actuellement quelque 274 millions de personnes réparties sur plus de 75 pays et territoires) .

L’Union Francophone des Médias de la Publicité et du Digital, lancée la semaine dernière, sous l’égide du fondateur du Cristal Festival, Christian Cappe, et qui regroupe les acteurs -dont INfluencia- souhaitant soutenir et s’impliquer dans la création d’un « marché économique des pays francophones et francophiles dédié aux médias, la publicité et le digital », en a d’ailleurs fait son cheval de bataille. « Dites le en français » : ce sera le thème de cette journée du 16 mars. Alors, oui, qu’on se le dise et qu’on le répète, le français peut être une véritable puissance en termes d’influence dans le monde. A nous d’y croire, et de relever le défi du numérique francophone.

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia