18 février 2013

Temps de lecture : 2 min

Le digital revisite l’assassinat de Lincoln

Diffusé dimanche dernier sur National Geographic Channel en avant-première mondiale, le film événement de Ridley Scott sur l’assassinat d’Abraham Lincoln s’est offert un soutien digital créatif. Créée par l’agence Mullen, la plate-forme de ce docu-fiction pourrait devenir une référence.

« Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire, c’est l’histoire qui nous fait », prophétisait Martin Luther King, cent ans après la mort du 16e président des Etats-Unis. Cinq décennies plus tard, l’Histoire peut compter sur de nouvelles armes digitales pour continuer de nous façonner. Interactive, ludique et pédagogique, la plate-forme élaborée par l’agence Mullen pour National Geographic Channel constitue dans son genre une merveille de campagne digitale.

Avant et même pendant la diffusion de « Killing Lincoln », film événement réalisé par Ridley Scott et narré par Tom Hanks, Killing Lincoln Conspiracy offre une plongée unique dans l’univers à la fois d’une époque et d’un président légendaire, mais aussi de son assassin, John Wlikes Booth. C’est bien simple, Mullen a carrément collaboré avec la Libraire du Congrès et les Archives Nationales pour récolter plus de 1000 photos, vidéos et documents écrits. En partant d’un an, trois mois et quatorze jours avant l’assassinat pour arriver jusqu’au jour du drame, l’outil met en exergue comme jamais jusque-là, acteurs, mobile du crime et ramifications.

Résultat : un plongeon au cœur d’une histoire détaillée et illustrée de la tragique conspiration et une immersion unique dans les coulisses du complot fomenté par Booth, l’acteur sudiste et ses complices crédules. Grâce à Google View Street et un logiciel de géolocalisation, les plus curieux peuvent même visualiser tous les lieux du drame pour revivre l’action un siècle et demi après. Désignée en HTML 5, Killing Lincoln Conspiracy « approche un moment de l’histoire comme quelque chose de vivant et pertinent, proposant des parallèles avec notre époque », explique Mullen sur son site Web.

La tablette comme support promotionnel

Dans l’optique d’accompagner cette plate-forme et d’assurer à la diffusion du film la meilleure audience possible, l’agence de Boston a collaboré avec Millennial Media pour une campagne promotionnelle complémentaire. Réservée uniquement aux utilisateurs de tablettes connectées à un réseau Wifi, elle propose à chacun une bande-annonce customisée en fonction du jour où elle est regardée. Pendant la diffusion live du programme dimanche dernier, le teaser évoluait également au gré des minutes.

« Les tablettes sont devenues une part importante dans la consommation de télévision. Pour faire connaître le film en amont et même pendant son passage à l’antenne, il n’y a pas mieux qu’atteindre le consommateur quand il est chez lui, sur sa tablette en train de chercher du contenu », explique Laurel Boyd de Mullen.

Réalisée par The Martin Agency et Tool Of North America pour le compte de la Librairie Présidentielle de John Fitzgerald Kennedy, la campagne digitale « Clouds Over Cuba » sur la crise des missiles de Cuba, basé sur le même concept d’une plongée dans l’histoire rétro-quotidienne, a certainement inspiré Killing Lincoln Conspiracy. Les deux revisitent digitalement une période historique charnière, pour le plaisir du consommateur et des marques.

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec  Uniteam

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia