11 novembre 2009

Temps de lecture : 1 min

Dieu versus Dieu

«La culture Internet, notamment Facebook, YouTube et Wikipedia, va être analysée par des évêques, à l'occasion de l'assemblée annuelle de la Commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM), qui se tiendra du 12 au 15 novembre au Vatican» nous apprenait cette semaine une dépêche AFP...

« La culture Internet, notamment Facebook, YouTube et Wikipedia, va être analysée par des évêques, à l’occasion de l’assemblée annuelle de la Commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM), qui se tiendra du 12 au 15 novembre au Vatican » nous apprenait cette semaine une dépêche AFP.

Un représentant des hackers est même convié à cette grande première aux côté d’une centaine de participants : évêques, experts et professionnels de la communication.

Signe des temps : certes l’Eglise  catholique est passée à l’heure du Web, en lançant en début d’année une chaîne YouTube dédiée, avec sans doute l’intention de convertir par ce biais de nouvelles brebis. Mais jamais elle n’était allée aussi loin dans la reconnaissance de l’autre Dieu qui règne sur notre planète, le Dieu Internet. Un Dieu à la fois Un et multiple. Rassembleur et diviseur.  Tolérant et autoritaire. Bienveillant et vengeur. Adoré et craint. Un Dieu omniscient que certains regardent aussi parfois comme un démon.

En 2012 la planète comptera quelque 7 milliards d’habitants selon l’ONU. La planète internaute, elle, atteindra environ 2,2 milliards de croyants !*

Isabelle Musnik

* selon Forrester Research.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia