25 janvier 2011

Temps de lecture : 2 min

Diesel crée sa nation

Oyé Oyé ! Les «be Stupid» de Diesel ont désormais leur pays où ils pourront allègrement exprimer «stupidement» leur différence. La griffe italienne lance une campagne pour le moins indépendantiste…

Oyé Oyé ! Les «be Stupid» de Diesel ont désormais leur pays où ils pourront allègrement exprimer «stupidement» leur différence. La griffe italienne lance une campagne pour le moins indépendantiste…

La terre promise serait-elle une île? C’est ce qu’en pense Diesel, qui depuis une semaine crée le buzz autour de l’hypothétique création d’un territoire. L’opération intitulée «Diesel Island» met en avant la conquête d’un lieu vierge et entièrement dévoué à la marque…

La campagne se déploiera sur de nombreux supports: réseaux sociaux, points de distribution… Et pour commencer, le print est à l’honneur avec des visuels faisant office de teaser, où on peut y voir les premiers habitants de l’île afficher avec fierté leur conquête. Des pionniers jeunes, beaux et relativement bien habillés pour des Robinson Crusoé!

Les visuels sont un mélange de la série «Lost» et d’une sorte de Koh Lanta pour top modèles avec totem et étendard. En bas des visuels, la marque annonce la couleur en mentionnant l’acquisition d’une  île pour construire un monde meilleur…

La campagne en est à ses débuts mais elle fait déjà des remous. L’état-nation fait de moins en moins rêver en occident et cette perte de confiance en la patrie pourrait engendrer une adhésion relative mais populaire envers ce type d’action. Et puis, pour une entreprise, c’est un rêve de posséder son propre territoire où tous les habitants seraient à son service et en totale admiration. Bien plus fort que le Niketown de la marque à la virgule, le concept de la nation assoit l’idée d’un style de vie autour d’une marque.

La stratégie «Be stupid», avec ses slogans forts comme «Smart May Have The Brains, But Stupid Has The Balls » résume bien la volonté de Diesel d’insérer dans son ADN des valeurs telles que le courage, la réussite, l’indépendance et la pertinence dans l’impertinence.
Pour l’instant le service RP de Diesel reste comme à son habitude relativement discret mais selon le site Fashion Daily News, Diesel poussera le concept du pays jusqu’à ses lieux de vente qui pourraient devenir les ambassades officielles de la future nation. Avec délivrance d’un passeport accompagné de moult avantages.

Une communauté devrait aussi voir le jour dans la foulée rassemblant les citoyens «Diesélois» ou «Dieséliens» (on ne sait pas encore…). Mais au final, pas sûr que l’île soit si vierge que ça, eu égard aux petites cahutes en arrière plan d’un des visuels qui ressemblent plus à des habitations autochtones qu’à des abris construits par des pionniers.
Attention à ce que cette intéressante utopie ne se transforme pas en banale colonisation. Histoire à suivre…

Gaël Clouzard

Pour rappel, la philosophie « Be Stupid », il ne manque plus qu’une terre d’accueil…

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia