27 janvier 2010

Temps de lecture : 3 min

« Le design est au coeur des relations entre les hommes »

Takuya Tak' Kawagoi a été nommé en août 2009 à la tête du Sony Design Centre Europe. De passage à Paris, cette star du design qui a créé l'emblématique logo de Sony Ericsson adopté dans le monde entier, confie sa vision du design en exclusivité à INfluencia.

Quel est le rôle du Sony Design Centre Europe (DCE) ?
 Nous possédons un vaste réseau de centres de design répartis dans le monde entier et dont le DCE est un élément central. Sony bénéficie ainsi d’une incroyable capacité à saisir les besoins locaux et à concevoir des produits parfaitement adaptés aux marchés régionaux. Ouvert en 1980 à Londres, le Design Centre for Europe est le premier centre dédié au design créé par une marque de produits électroniques, qui agit comme une antenne à la fois pour refléter les tendances européennes et à la fois pour penser des produits locaux. Actuellement, le DCE est spécialisé sur le marché européen, pour lequel il crée des concepts très originaux tels que le téléviseur cadre. Avec nos 18 designers, nous travaillons également sur des projets internationaux en partenariat avec les centres de Tokyo et du monde entier, comme par exemple le design monolithique de nos tout derniers téléviseurs.

Le tout dernier téléviseur LCD BRAVIA

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?
 Ce centre est réparti autour de quatre disciplines : design industriel, interface utilisateur, communication (branding, logo..), et merchandising. Et dans chacune d‘entre elles nous avons des projets, que je ne peux révéler pour l’instant. Mais nous travaillons pour créer de nouvelles valeurs via le design. Par exemple nous réfléchissons à la communication de notre partenariat avec la FIFA pour la Coupe du monde. Et dans un même temps nous cherchons à améliorer les merchandisings de Sony pour mieux communiquer notre vision du design en Europe.

Comment définiriez-vous le rôle du design? Peut-il réechanter notre vie ?
Le design est au coeur des relations entre les hommes, c’est une partie intégrale de notre existence, et il y est essentiel. Si c’est un bon design, il permet à la technologie d’entrer de façon transparente dans nos vies sans qu’on la remarque et d’ainsi améliorer nos façons de vivre. Le design est partout et dans tout. Mais aujourd’hui, on ne crée plus seulement de beaux objets, mais des objets qui provoquent une relation émotionnelle entre les individus. J’aimerais voir plus de gens confrontés à un design qui les a émus, qui les a fait sourire. Le design doit rendre heureux. L’humain est, et sera toujours au centre de la création. Nos produits sont faits pour être utilisés, regardés, admirés et aimé.

Quelles tendances voyez-vous pour le design dans la prochaine décennie ?

Pour moi, tout d’abord le design et la technologie vont s’intégrer dans le mode de vie des gens. Ensuite, j’imagine également que tous les univers du design s’imbriqueront les uns dans les autres. Enfin, design intérieur et extérieur joueront un rôle aussi important l’un que l’autre. Les consommateurs prennent de plus en plus conscience de la valeur du design. Ce qui a eu pour effet ces dix dernières années de hisser vers le haut son niveau. Cet engouement a déplacé le visage extérieur du design, c’est-à-dire la décoration, vers l’aspect intérieur du produit.Chez Sony nous travaillons à améliorer la vie du consommateur en redessinant le living room, autour des produits Home Entertainement (écran plasma, console de jeux, lecteur blue ray…). En mariant le design et la technologie, la TV peut devenir « Le » centre de nos divertissements à la maison. C’est ce que nous avons fait avec notre dernier téléviseur, le LCD Bravia. Aussi beau éteint qu’allumé, il n’est plus une simple machine, mais il fait véritablement partie du salon. Désormais la télévision est performante et pourvue d’un esthétisme raffiné …

Le design a-t-il une nationalité ?
 Dans un monde où tout est globalisé, il est logique que le design suive lui aussi, cette tendance. Mais en raison justement de cette mondialisation, les caractéristiques régionales culturelles peuvent, peut-être, ajouter un peu de sel au design.

Propose recueillis par Isabelle Musnik
Rubrique réalisée en partenariat avec l’agence Meura

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia