27 janvier 2021

Temps de lecture : 3 min

#DemainLaPresse le Festival : une journée pour « redonner la patate » grâce à la presse

L’ACPM organise, mardi 2 février 2021, un nouvel événement #DemainLaPresse le Festival, qui s’adresse à tout l’écosytème de la presse, aux passionnés et aux curieux de ce média. Toute une journée pour illustrer la diversité de la presse, son constant renouvellement, les opportunités qu’elle propose…

Démarrer l’année par une note festive ! Pour « redonner la patate » à tout l’écosystème de la presse, Stéphane Bodier, directeur général de l’ACPM, avait lancé début décembre 2020 un appel aux éditeurs de presse, aux agences, aux régies, aux annonceurs… Appel largement entendu puisque la première édition de #DemainLaPresse le Festival sera diffusée, mardi 2 février 2021, en live streaming sur le flux premium du site de La Presse au futur. « L’ACPM voulait organiser quelque chose de nouveau, créer une journée de web télé qui mette en avant l’ensemble de la presse, ceux qui la font vivre au quotidien, les opportunités qu’elle propose… », explique Marie Stoffel, responsable communication de l’association professionnelle, déjà à l’origine de Innov’Audio Paris dont la 3e édition s’est tenue début décembre 2020. « L’influence de la presse et son renouvellement permanent seront le fil rouge d’une journée organisée autour de dix tables rondes conçues comme des émissions de télévision autour de dix familles de presse. En fin de journée, un Tribunal des idées reçues proposera une plaidoierie autour des dix principaux reproches que l’on peut faire à la presse avec, en présidente de tribunal, Natacha Polony, directrice de la rédaction de Marianne », ajoute-t-elle.

Pour organiser cette journée, plusieurs éditeurs ont mis à disposition de l’ACPM leurs ressources en matière de vidéo. Les tables rondes ont ainsi été tournées dans les studios de Prisma Media, du Groupe Les Echos-Le Parisien et de la chaîne Wéo de La Voix du Nord. L’amphithéâtre du Monde abritera pour sa part le tribunal des idées reçues, organisé par La Compagnie Rotative du groupe Centre France-La Montagne. Pour montrer que la presse s’adresse (aussi) aux jeunes, des reportages ont été réalisés par 20 Minutes. Chaque thématique durera en moyenne 45 minutes et l’interaction avec les « viewers » se fera uniquement en direct via Twitter et un chat. En ouverture et clôture des émissions préenregistrées, le festival proposera aussi une partie de live, animée par Stéphane Bodier, Corinne Mrejen, DG du Groupe Les Echos-Le Parisien, et Thomas Jamet, CEO de Mediabrands et UM France.

Tous les événements qui ont dû basculer en ligne depuis le début de la crise sanitaire sont confrontés au même challenge : réunir des participants et surtout les garder ! « Les éditeurs ont partagé leur propre écosystème de clients, des contacts ont été pris avec les écoles de journalisme… En plus de la visibilité sur la journée du festival, la communication va se déployer sur les réseaux sociaux. Nous pourrons mettre en œuvre une stratégie de replay en séquençant les propositions table ronde par table ronde. Les contenus seront également partagés et relayés par les éditeurs », poursuit Marie Stoffel.

Reste donc l’embarras du choix entre les dix thématiques !

Information, influence & pouvoir (10h05) avec Jérôme Chapuis (La Croix), Sylvain Courage (L’Obs), Hervé Gattegno (JDD et Paris-Match), Étienne Gernelle (Le Point), Guillaume Roquette (Le Figaro Magazine), Marie-Christine Tabet (Le Parisien)
Entertainment (10h50) avec Sofia Bengana (Editions Presses de la Cité), Joseph Ghosn (Vanity Fair), Matthieu Grelier (ITV), Emmanuel Hoog (Les Nouvelles Éditions Indépendantes), Philippe Larroque (TV Magazine), Jérémy Parayre (Télé 7 Jours), Catherine Sueur (Télérama) et Julien Thomas (Prisma media)
Beauté & Bien-être (11h40) avec Céline Augier (Marie France), Julie Levoyer (Stylist), Marion Louis (Madame Figaro), Sabine Maida (Style / M Le Monde), Aline Perraudin (Santé Magazine), Virginie de Tarlé (Femme Actuelle)
Art de vivre & Cuisine (12h30) avec Marilyne Clarac (Cuisine Actuelle), Aurélie Martel (Marmiton), Elvira Masson (Marie-Claire), Tancrède de la Morinerie (Reworld Media), Eve-Marie Zizza Lalu (Régal)
Voyages (13h) avec des capsules vidéo sur L’Islande comme vous ne l’avez jamais vue (National Geographic), Retour de terrain : L’enfer made in China et Voyager en 2021 (GEO)
Art de vivre & Education (13h15) avec Sandrine de Bruyne (Maison Créative), François Dieulesaint (Côté Maison), Danièle Gerkens (ELLE Décoration, ELLE à table, Art & Décoration), Aude Bunetel (Reworld Media)
Information Société (14h) avec Géraldine Catalano (L’Équipe), Erin Doherty (ELLE), Katell Pouliquen (Marie-Claire), Pierre Boisson (Society), Régis Le Sommier (Paris-Match), François-Xavier Lefranc (Ouest-France)
Mode (14h45) avec Béline Dolat (Les Echos), Nathalie Dolivo (Maris-Claire), Matthias Gurtler (Gala), Lucia Lagarrigue Aumônier (ELLE), Jennifer Neyt (Vogue Paris)
Territoires (15h30) avec Pascal Bonnière et Gabriel d’Harcourt (La Voix du Nord), Fanny Desmidt (Le Messager), Guillaume Doyen (La Gazette des Communes), François-Xavier Lefranc (Ouest-France), Samuel Lieven (Le Pèlerin), Carole Weidich (association Des Mots et Merveille)
Sport (16h15) avec Pascal Ferré (France Football), Benoit Lallement (Le Parisien), Pierre Maturana (So Foot), Bertrand Volpilhac (20 Minutes)
Emploi (17h05) avec Marine Cuda (Prisma Media), Aurore Domont (Media.Figaro), Isabelle Rouhan (Colibri Talent)
Presse : le procès des idées reçues  (17h45) avec Natacha Polony (Marianne) en présidente du tribunal, Emmanuelle Schaedele (GroupM), Capucine Petre (Les Echos/Le Parisien), Etienne Gernelle (Le Point), Philipp Schmidt (Prisma Media Solutions) comme témoins, Adeline Vtrolles (La Compagnie Rotative) en tant qu’avocate de la défense et Raphaël Poughon (La Compagnie Rotative) dans le rôle du procureur.

Monfort Christine

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia