21 mars 2021

Temps de lecture : 3 min

À défaut de son Salon bien aimé, le monde agricole s’ expose sur Youtube

Dans la continuité de la campagne « Agriculteurs, indispensables au monde » lancée en 2020, Groupama a souhaité mettre en lumière le quotidien des agriculteurs et éleveurs. Quels sont les sujets d’actualité qui les animent aujourd’hui et comment se projettent-ils dans l’avenir ? Réponse, en vidéo, avec les intéressés.

Cette semaine devait se tenir à la porte de Versailles la messe incontournable de l’agriculture à la française. Rendez vous immanquable des meilleurs artisans du secteur, de hordes de consommateurs curieux, d’épicuriens gourmands et de personnels politiques en quête de notoriété, le Salon de l’Agriculture restera finalement clos pour la première fois en 57 ans d’existence. Pas besoin de vous faire un dessin quant à la raison de cette annulation. Une décision inévitable qui n’aura pas manqué d’attrister les quelques 600 000 curieux qui s’y pressent en moyenne chaque année, mais qui tombe comme un véritable couperet pour un monde agricole déjà bien isolé. Car au-delà des inévitables séquences annuelles de nos dirigeants qui en repartent avec un coup dans le nez -certains ont l’alcool plus violent que d’autres ou des sempiternelles boutades de Quotidien sur le fessier proéminent de tel ou tel bovin, le salon est avant tout l’occasion de reconnecter les Français avec les femmes et les hommes qui les nourrissent chaque jour.

Un lien qui semblait de plus en plus fragilisé ces dernières décennies par -entre autres- l’hégémonie de la grande distribution et par une baisse constatée du pouvoir d’achat de ces mêmes consommateurs. Pourtant, l’intérêt affiché plus récemment pour les circuits courts de distribution semblait sur le point de raviver la flamme. Manque de peau, il faudra attendre l’année prochaine -par pitié, plus de fausses joies- pour constater si, oui ou non, les Français sont décidés à changer leurs habitudes de consommation pour le bien être de la planète… et le bien vivre de leurs agriculteurs. En attendant, il est toujours nécessaire de leur laisser l’opportunité d’exposer leur combat. Le monde agricole est en transition permanente pour s’adapter aux attentes des consommateurs ainsi qu’aux enjeux climatiques et sociétaux. Si 87% des Français ont une bonne opinion des agriculteurs, selon un sondage Odoxa pour France Info et Le Figaro publié en février 2019, peu connaissent la réalité du terrain.

Chapeau en osier et botte de paille

Pour mettre en lumière leur quotidien, Groupama, par la voix de son égérie Cerise, s’en va sur les routes de notre douce campagne pour rencontrer 5 acteurs de l’écosystème agricole français. L’objectif de cette expédition patrimoniale est d’aborder avec eux les problématiques qu’ils rencontrent quotidiennement et les enjeux -économiques, sociaux ou écologiques- qui risquent de remodeler leur profession dans les années à venir. Qu’il s’agisse d’exploitants agricoles qui parlent de l’importance de la conservation des sols et de l’agro-écologie, de circuits-courts, de projets de création, de reprise d’exploitation ou encore de méthanisation… l’itinéraire de Cerise sera riche d’enseignements. Fruit d’une collaboration avec l’agence Marcel, le 1er épisode de la web-série « Indispensables agriculteurs » sur le thème de l’agro-écologie et la conservation des sols a été dévoilé le 13 mars sur la chaîne YouTube de Groupama. Les épisodes suivants seront publiés régulièrement tout au long de l’année.

Pour le début de son aventure, la célèbre égérie à la robe à pois se retrouve au prise avec Gilles vk, un exploitant agricole/youtubeur de la région du Loiret, qui lui expose ses techniques de travail respectueuses de l’environnement. Son discours a beau être surprenant, celui-ci assumant par exemple avoir recours à la molécule de glyphosate, il prend le temps d’expliquer sa démarche afin de rassurer les internautes et les raisons qui l’ont poussé à se reconvertir à cette technique si particulière de conservation des sols. Grosso modo, Gilles préfère limiter le travail de son sol, en privilégiant notamment les semis à certaines techniques plus profondes telles que les labours, afin de le préserver et d’y encourager la vie. Pour en savoir sur l’agriculture de conservation des sols, cet exploitant 2.0 a publié une vidéo sur sa chaine Youtube qui explore un peu plus la thématique, toujours en compagnie de sa nouvelle acolyte. Après quelques travaux pratiques qui auront vu Cerise compter les verres de terre qui sillonnent son champ pour s’assurer que ce dernier est bien en meilleur santé qu’un autre moins respectueux de l’environnement, les deux compères se quittent sur cet aveu lourd de sens de l’exploitant : « Il n’y a pas assez d’agriculteurs qui parlent d’agriculture ». Malheureusement pour eux, comme pour nous, ce n’est pas cette année que cela devrait changer…

Montagut Sacha

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia