8 mai 2014

Temps de lecture : 3 min

Dans le futur, on prendra les loisirs au sérieux

Le jeu n’est plus réservé aux enfants, il gagne désormais le monde (de moins en moins) sérieux des adultes et investit l’espace de l’entreprise. A lire d'urgence en ce pont de mai...

C’ets la bonne nouvelle…Dorénavant,  un espace de travail ludique est perçu comme stimulant et valorisant pour l’employé. Les méthodes même de management s’inspirent librement des techniques de jeux. En somme, le lieu de travail devient notre nouveau terrain de jeux !

Faire mumuse à son boulot

Demain, on s’amusera à chercher du travail sur notre nouvelle appli de Playmatics dans laquelle chaque CV envoyé nous fera gagner des points, et chaque entretien décroché passer un niveau supérieur. Les entretiens d’embauche ressembleront à de grands jeux de rôle et on pourra profiter des toboggans et baby foot entre midi et deux.

Qu’en sera t-il de nos loisirs ?

Stop au diktat du jeu ! Alors que nos quotidiens de salariés travailleurs seront de plus en plus ludiques, notre temps libre sera de plus en plus sérieux. Demain, on voudra travailler, faire et se couper du monde.

On travaillera d’arrache-pied

Vous comptiez défier votre vertige dans les attractions les plus folles de Disneyland ce week-end ? Laissez l’agitation des manèges et venez bêcher, planter ou récolter ! Demain, on ne voudra plus s’évader dans un monde imaginaire ; on voudra braver le monde réel et partager le quotidien d’un fermier par exemple (2). A moins que vous ne préfériez trimer dans la cuisine d’un bistrot ? Tester l’expérience chez ‘Un jour, un chef’ (Paris, 12ème), où vous pourrez laver, couper, éplucher et vivre le stress du coup de chauffe en cuisine avec un chef.

Nos enfants aussi rêveront de travailler d’arrache-pied pendant leur temps libre. L’heure de gloire des centres de loisirs, autrefois coqueluche des mercredis après-midi, sera définitivement révolue. Leur activité extra scolaire préférée ? Retourner en classe ! Et (ré)-apprendre à tracer des lettres bien rondes sur des ardoises noires, tout comme les élèves du Pensionnat (3).

On mettra la main à la pâte

Vous êtes un habitué du bar en bas de chez vous ? Vous adorez vous prélasser en toute oisiveté sur sa terrasse ensoleillée ? Demain, vous préférerez écumer les « bars à » et faire preuve d’habilité en démontrant vos talents manuels ! Découvrir par exemple le bar à couture de Catherine Kong (4) qui vous aidera à créer la veste de vos rêves ; ou encore les cafés déco d’Eléonore Déco (5) qui vous invite à rénover vos vieux meubles. A quand les cafés « customisation de vélos » ou « réparation matériel électronique » ? Les tâches manuelles que vous déléguiez précédemment aux âmes charitables prêtes à vous rendre service, vous les ferez vous-même. Et avec le sourire ! Oui, cela vous demandera des heures de travail et d’efforts acharnés, mais c’est vous qui l’aurez fait, et vous en serez on-ne-peut plus fiers/fières !

On fera le vide autour de nous

Pendant notre temps libre, on s’amusera à travailler. Soit. Mais on s’autorisera également une pause ; une vraie, celle où on s’arrête, où l’on ne joue plus. Pouce ! La pause du futur aussi sera sérieuse.nNous préfèrerons les salles de silence aux salles de cinéma, comme celle de Selfridges à Londres (6). Hermétiques aux connexions internet, chacun s’y rendra pour y écouter le silence, loin de tous divertissements étourdissants. Nous contemplerons le va-et-vient des vagues des heures durant, grâce aux programmes de slow-tv de la chaine norvégienne NRK (7). Enfin, nous pourrons difficilement nous passer de nos cours de yoga, méditation ou sophrologie en rentrant du bureau le soir. Pendant un temps, nous n’aurons plus à gagner des points, passer des niveaux et accomplir des missions.

Le programme pour le week-end prochain ? Une retraite « jeûne », dans un ancien fort militaire perdu quelque part sur les côtes normandes. Dans le futur, Deauville et son casino bruyant n’auront plus la cote…

Adeline Joffret, Consultante

Rubrique réalisée en partenariat avec FutureBrand

Notes et sources :

(1) I. Lauze, & A-H. Truong (2013), Le siècle du ludique, Courrier International, Hors-série Octobre Décembre 2013, p.1
(2) Woofing
(3) Le Pensionnat, émission M6
(4) monbaracouture.com
(5) eleonore-deco.com
(6) style.selfridges.com/whats-on/take-moment-silence-room
(7) www.soonsoonsoon.com/bp10042

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia