17 juillet 2013

Temps de lecture : 2 min

Dans le futur, on inventera le mariage High Tech

"Twitter et Tinder sont heureux de vous faire part du mariage de Lulu63 et Vinz22 qui sera célébré, le samedi 18 Aout 2018 à 4pm GMT, sur Internet. A l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur virtuel sera servi sur les réseaux sociaux". Si aujourd’hui, certains ont déjà rencontré l’amour sur Internet, dans le futur, c’est la Toile qui les mariera !

Vous vous apprêtez à affronter un mois d’août ponctué de mariages champêtres avec leurs cérémonies émouvantes, leurs vins d’honneur interminables, leurs lots de discours périlleux et tenues improbables? Profitez-en ! car demain le mariage ne sera plus jamais comme avant.

Avant de se marier, encore faut-il se rencontrer. Les sites à cet effet pullulent, mais quand on sait que « plus de 5 millions de personnes se connectent chaque mois sur Meetic ou Adopteunmec » (*), on comprend bien la problématique du choix.

Demain, les sites de rencontres seront de plus en plus segmentés, sophistiqués et géo-localisés, à l’instar de Tinder, la nouvelle application de dating geo-localisé dont tout le monde parle aux Etats-Unis. Les histoires d’amour commenceront autrement, et les enfants pourront demander : « Au fait, maman sur quelle app as-tu rencontré papa ? ».

Trouver l’amour grâce à la technologie

Demain, ce ne sera plus le hasard mais la technologie qui nous permettra de trouver l’âme sœur et ce, même entre deux rayons !
Ainsi Asda Dating, le site de rencontres en ligne du supermarché éponyme, propose de comparer vos paniers pour rencontrer l’amour.  C’est malin, c’est pratique. Normal, c’est anglais.

Certains vont un cran plus loin, et proposent de passer par la queue de chat avant d’enfiler la queue de pie ! Ça vous laisse perplexe ? L’idée est de s’attacher une queue de chat, elle même reliée au cerveau qui puisse réagir à l’humeur de son propriétaire, et ainsi signaler son degré d’enthousiasme. Votre interlocuteur remue la queue, c’est bon signe, vous lui plaisez! C’est fantastique, c’est terrifiant. Normal, c’est japonais.

Demain, on n’aura même plus besoin de se parler avant de conclure.

Les cérémonies virtuelles

Quant à la cérémonie de mariage? Elle aussi sera virtuelle.
L’association Tous Unis Pour L’égalité a récemment fait sensation en s’associant à Google+ Hangout pour créer, en France, le premier mariage par réseau social. En plein débat sur le mariage gay, un bourgmestre belge a ainsi pu célébrer des unions homosexuelles par webcams interposées.

Finis aussi les mauvais DJ qui s’obstinent à vouloir « ambiancer » la salle. Demain, on fera plus confiance à Spotify ou Deezer pour gérer intelligemment la soirée : tout le monde a déserté le dance floor sur Magnolia ? C’est qu’il faut ranger Claude François pour passer à autre chose.
Quant aux clichés figés des photographes professionnels ? Eux aussi seront remisés. Demain, avec les applications photo de plus en plus sophistiquées, les photographes officiels seront parmi les invités.

Enfin, loin d’être une expérience aseptisée, le mariage high-tech sera ultra-connecté et participatif. La célébration se confondra avec son souvenir.

Une fois mariés, les jeunes couples pourront compter sur la technologie pour les accompagner dans leur vie de tous les jours. A l’instar de RunKeeper qui comptabilise vos sessions de sport,et les partage sur facebook afin de vous inciter à suivre votre régime fitness, les jeunes mariés pourront compter sur des applications de coaching. Pleines de bonnes intentions et de bons conseils, elles récompenseront les bonnes actions avec un système de points -une version 2.0 des fameux brownie points, en anglais. Ainsi, 3 bouquets de fleurs par mois, vaudront au moins 5 points !

Quant aux objets symboliques, ils ne seront pas en reste. A l’heure où nos objets du quotidien deviennent de plus en plus intelligents, la bague de fiançailles n’échappera pas à la tendance avec une fonction que certains trouveront très utile. Comme la bague qui chauffe à chaque anniversaire de mariage !

 En attendant, profitez des pièces montées et des discours même de mauvais goût, ce sont des espèces en voie de disparition

Magali Tardy-Guyot, Directrice de la Stratégie, FutureBrand Paris

* source : « Dating Assistant : dragueurs à gages », Libération du 14.12.11

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia