6 novembre 2013

Temps de lecture : 1 min

Culture : tous en bourse…

Dans quelques semaines Madame Tussauds, le musée de cire britannique fera son entrée à la Bourse de Londres, avec une capitalisation attendue entre 3,3 et 3,9 milliards d'euros. Les célèbres sculptures de la Queen, de la famille royale, de Justin Timberlake ou des One Direction (qui viennent d'y rentrer) attireront certainement les investisseurs...

La France n’a pas à rougir car notre beau pays était précurseur en la matière. Notre gloire nationale, le Musée Grévin est arrivé à la Bourse de Paris dès…. 1904. Et s’il n’a qu’une petite capitalisation, (46,3 millions d’euros), il n’a depuis, jamais quitté la cote.

La décision du propriétaire de Madame Tussauds, Merlin Entertainment, le numéro deux mondial du loisir est très intéressante. A l’heure où les institutions muséales galèrent souvent pour boucler leurs budgets (lire à ce sujet la revue INfluencia N°7 sur la culture et sa version digitale) , l’idée est peut-être à étudier. A quand demain le Louvre, le Palais de Tokyo, ou le British Museum en bourse? Les ayatollahs de la culture s’en offusqueront peut-être. Mais confier son financement à des marques ou à leurs fondations est-il plus « orthodoxe »?

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia