23 octobre 2013

Temps de lecture : 1 min

La culture, une invitée de(s) marques

Au moment où la FIAC ouvre ses portes, la nouvelle fait plaisir: la culture, n'en déplaise aux grincheux de tout poil, la culture, oui messieurs, mesdames, la culture fait vendre...

Moderne, classique, traditionnelle, digitale, elle a le vent en poupe auprès de tous. D’ailleurs Montaigne n’a t-il pas été la star de notre été ? Quant aux entreprises, elles rivalisent d’initiatives pour motiver leurs cadres et se donner un supplément d’âme autour de tous les univers. Les marques ont bien compris qu’il s’agissait là d’un véritable enjeu de société. La « danseuse » du président n’est plus. Elle laisse la place à une culture de la communication mêlant actionnaires, salariés et clients…

Désormais la culture n’est plus un luxe ou une excuse, elle est une stratégie

Au-delà du mécénat traditionnel, des nouvelles formes de collaboration inédites voient le jour: invention d’événements propres, rachats de lieux culturels, création de contenus de marques … Des liaisons dangereuses? Pour son numéro 7, réalisé en partenariat avec Artevia, SavoirFaire, le Palais de Tokyo et la Fondation Roederer, qui sera disponible dès la semaine prochaine, INfluencia a enquêté et donné la parole à des spécialistes français et internationaux (philosophes, prospectivistes, experts du marketing et des nouveaux médias, commissaires d’expo et responsables de grandes fondations ou institutions culturelles…).

Comme le rappelle Luc Ferry, « La grande oeuvre est celle qui rencontre la passion d’un spectateur ». Tout est dit…

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia