25 septembre 2012

Temps de lecture : 1 min

Creature Greeter, la polysensorialité s’installe sur l’iPad

Dans la salle d’attente de l’agence londonienne Creature of London, on ne s’ennuie pas ! Les visiteurs peuvent patienter en créant un avatar via l'application iPad Creature Greeter : une petite "bêbête" mutante qui prend vie, interagit avec son maître, et surtout confirme un intérêt grandissant pour la polysensorialité. Une idée à développer...

Qui a dit que patienter dans une salle d’attente était ennuyeux ? Chez Creature of London, on sait s’y prendre avec ses clients. Pour les occuper de façon originale avant leur rendez-vous et leur montrer à quel point elle est aux petits soins pour eux, l’agence londonienne a mis en place une application iPad (voir la vidéo en fin d’article) baptisée « Creature Greeder », pour le moins curieuse et…« bestiale ».

Ce  projet interactif et réalisé par les studios Club House invite chaque visiteur de l’agence à créer sa propre créature, qui lui servira d’avatar. Pour commencer, une légère secousse de la tablette suffit, et la procédure s’enclenche : choix de la tête, de l’abdomen, et de la queue de la bestiole. Toutes les fantaisies sont permises.

Le souffle qui active

Une fois la raison de la visite spécifiée, l’utilisateur peut donner vie et interagir avec son animal, puis le libérer d’un souffle sur l’iPad. Une idée mettant en scène la polysensorialité qui devrait, dans la prochaine décennie, exciter les convoitises… La créature s’envole alors vers d’autres écrans situés dans les bureaux pour discuter avec d’autres avatars, mais aussi guider son maître vers le lieu de rendez-vous…

Automatiquement, un ticket de « pointage » s’imprime dans la salle d’attente spécifiant entre autres le nom du visiteur, de sa créature, la date de passage à l’agence. Au bout de cinq tickets récoltés, Creature  of London fait cadeau…d’un vrai pot de miel produit par ses créatures (bien sûr !).

En totale cohérence avec l’ADN de l’agence, Creature Greeter est également un exemple d’innovation qui émerge de cette idée paradoxale d’humaniser le digital. Avec entre autres la détection du souffle sur la tablette, on constate que les marques et les agences de communication prennent le chemin d’une évolution vers le sensoriel dans leurs stratégies digitales…

Lucie Freulon
Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia