8 décembre 2015

Temps de lecture : 3 min

La création ultra connectée

Des artistes qui dévoilent leurs astuces, un shooting photo en mobilité, une Creative Jam ultra connectée… le Creative Meet Up de ce jeudi 3 décembre, organisé par Adobe, a une nouvelle fois montré le dynamisme et l’éclectisme de la création française.

Des artistes qui dévoilent leurs astuces, un shooting photo en mobilité, une Creative Jam ultra connectée… le Creative Meet Up de ce jeudi 3 décembre, organisé par Adobe, a une nouvelle fois montré le dynamisme et l’éclectisme de la création française.

Retoucher ses photos, esquisser ses premiers croquis ou composer une mise en page sur sa tablette ? Capturer la palette de couleurs d’un paysage avec son Smartphone ? La vie du créatif ne connaît pas de frontière, pas de limite : on veut pouvoir tout créer à tout instant, donner vie à ses idées en tout lieu, tout moment mais être capable de reprendre à son bureau une esquisse commencée en mobilité sur son Smartphone ou sur sa tablette.

De nouveaux besoins de liberté

La première partie de ce Creative Meet Up a été l’occasion de revenir sur les nouvelles façons de créer en mobilité avec les annonces faites lors de la conférence Adobe Max en octobre : Adobe Photoshop Mix pour retoucher ses photos en mobilité, Adobe Capture CC pour créer des brosses, des formes et des couleurs, et bien sûr Creative Sync pour simplifier la connexion entre ses différents terminaux. « Les besoins des créatifs s’organisent autour de la création des assets, de la disponibilité de nombreuses polices pour répondre à tous les types de projets. Ils s’organisent aussi de plus en plus autour de la collaboration des équipes, de la publication et de l’intégration d’éléments comme des images, des vectoriels ou des icônes dans sa bibliothèque de médias », expliquait Stéphane Baril, Expert Design chez Adobe.

Rencontres avec trois artistes inspirés

Comme pour faire écho à cette liberté créative, trois créatifs sont venus présenter leur travail sur scène. Julie Ferrieux, jeune DA qui partage son temps entre sa formation chez Intuit Labs et le studio Les Bons Faiseurs, a montré comment, inspirée par le design scandinave, elle détourne, recrée, décline l’identité de marques existantes comme Papier Tigre ou Diptyque. « Diptyque est une maison de parfum. J’ai travaillé sur un magazine évoquant la flânerie, le rêve, les souvenirs jusqu’à vouloir embarquer le lecteur à sentir à la fin de sa lecture le parfum, les senteurs de la marque. L’idée était d’associer un sens olfactif à la lecture et au toucher », explique-t-elle.

Dune et Sosoa, duo de graphistes nantais et membres fondateurs du collectif GangCorp, ont évoqué leur travail à 4 mains. « Sur notre premier projet commun, une affiche pour le festival de musique Urbano, nous avons compris qu’on ne se faisait pas confiance mutuellement. Il a fallu apprendre à travailler ensemble. Cela fonctionne bien aujourd’hui car on est exigeant l’un envers l’autre. On essaie que le travail de l’un plaise à l’autre tout en respectant nos qualités et nos défauts », expliquent-ils. A l’occasion d’un projet de serious game pour le CNED réalisé avec Cap Gemini, ces DA ont montré les différentes étapes de composition de leur travail, depuis les croquis des personnages, le scénario, la conception des décors jusqu’à la finalisation du projet : placement des ombres et des lumières, peintures des décors, colorisation des personnages sous Photoshop. « Là aussi, ce fut un travail à 4 mains qui s’est naturellement réparti entre nous deux, l’un s’occupant des personnages et l’autre des décors », expliquent-ils.

Une Creative Jam Ultra connectée

La seconde partie de ce Creative Meet Up a été consacrée à la Creative Jam, rendez-vous incontournable de la création, opposant 10 équipes d’étudiants des Gobelins, école de l’image, de l’Ecole Multimédia et de l’ESAG Penninghen : « 4 équipes ont travaillé sur un projet Visual Design et 6 autres sur un projet Motion Design, sur le thème « Ultra connecté » » explique Kook Ewo, maitre de cérémonie de cette Creative Jam. Chaque équipe a présenté un projet réalisé en moins de 3 heures, avec des approches très différentes mais très souvent en lien avec le partage des savoirs. « On a des affiches visual design assez finies. En motion design, ce sont des projets courts de 45 secondes, bien sûr encore à développer mais présentés à des stades avancés si on prend aussi en compte que les étudiants avaient moins de 3 heures pour trouver l’idée et la réaliser. Je trouve les résultats impressionnants », explique Kook Ewo.

Créer sans limites

Créer librement, détourner, composer, le Creative Meet Up s’est conclu en fin de soirée avec le studio photographique mobile : chaque participant pouvait être pris en photo avec une tablette, sa photo est ensuite retouchée directement sur la tablette avec Photoshop Mix et imprimée sur papier. Un second atelier montrait la puissance de l’outil Adobe Capture CC : les participants étaient invités à esquisser un croquis sur papier qui était ensuite capturé sur ipad avec Adobe Capture. Jérôme Bareille, aka Izi Design, récupérait ensuite les formes et les dessins pour en faire des posters, illustrés sous Photoshop et Illustrator. La créativité en toute liberté… Si vous avez manqué l’événement, session de rattrapage avec le replay.

En savoir plus sur Creative Cloud et les apps mobiles

Photo de une : Oscar & Emeric de l’ESAG Penninghen, Prix Visual du Jury

Découvrir le travail de Julie Ferrieux

Découvrir le travail de Düne & Sosoa

La soirée en images

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia