13 avril 2020

Temps de lecture : 4 min

Covid-19 et initiatives étudiantes : les 12 solutions qui assurent !

Les étudiants de l’ESD Paris s’engagent dans la lutte contre le coronavirus et participent à l’appel à projets du Ministère des Armées lancé par l’AID -l’Agence de l’Innovation de Défense-.

Les étudiants de l’ESD Paris s’engagent dans la lutte contre le coronavirus et participent à l’appel à projets du Ministère des Armées lancé par l’AID -l’Agence de l’Innovation de Défense-.

Suite aux mesures mises en place par le gouvernement au mois de mars, L’ESD Paris -l’École Supérieure du Digital- organisait cette année son UX CAMP 2020 à distance. L’établissement a ainsi proposé à 133 étudiants en Mastère UX 1ère année de participer à l’appel à projets lancé par le gouvernement et de plancher sur 12 propositions innovantes -détaillées à la fin de cette article- visant à lutter contre la pandémie. Le brief était limpide : répondre à la problématique de crise sanitaire que vit actuellement notre pays en designant un produit ou un service appliquant la méthode UX -experience utilisateur-. L’ESD Paris souhaitait se joindre à cette initiative citoyenne pour venir en aide aux populations, au personnel de santé et aux personnes malades, et prouver à chacun.e que le Digital pouvait (re)placer l’humain au cœur des problématiques.

« Cette initiative s’inscrit dans les valeurs de l’Ecole Supérieure du Digital et vient valider les compétences attendues chez un étudiant en Mastère à l’ESD. En effet, travailler sur un tel projet fait appel au sens des responsabilités que nous exigeons de la part des futurs dépositaires du savoir-faire digital. D’autre part, créer une solution technologique viable en groupe de 10 personnes sans jamais se rencontrer physiquement est une gageure, que nos étudiants ont relevée grâce à leur maîtrise aigue du management de projet et des technologies collaboratives. Enfin, l’UX camp, comme de nombreux projets pédagogiques à l’ESD, ont pour but de stimuler la capacité d’innovation tout en s’ancrant dans le réel. Les 12 projets répondent plus que jamais à cet objectif », explique Jean-Charles Daguinot, Directeur pédagogique de l’ESD Paris.

Home, sweet home

Du 30 mars au 8 avril, les étudiants se sont constitués en 12 agences pour apporter des réponses concrètes et des solutions novatrices, qu’elles soient technologiques, organisationnelles, managériales ou encore adaptées à l’impact économique des processus industriels. Ces diverses solutions pensées par les étudiants de l’ESD se devaient d’être immédiatement applicables avec notamment comme objectifs d’aider au soutien et la prise en charge des malades, d’élargir les tests à la population, de surveiller l’évolution de la maladie au niveau individuel ainsi que l’évolution de la pandémie sur le territoire, de limiter les contraintes pendant le confinement, la production de nouvelles solutions de décontamination, ou encore la gestion de l’impôt psychologique individuel et sociétal. Un vaste terrain de recherche en somme. Afin de concrétiser leurs projets, ils étaient autorisés à nouer des partenariats avec des entreprises extérieures, à mutualiser leurs recherches avec l’ensemble des groupes étudiants et à utiliser des technologies et/ou des services existant.e.s. Ils devait également établir un budget pour les produits et services dont ils auraient besoin dans le cas où ils remporteraient l’appel à projets. Concernant les outils mis à leur disposition, temps de confinement oblige, ils ont été amenés à utiliser Slack, pour les échanges et les questions, Visio, pour les échanges à distance avec les intervenants professionnels, Zoom et Dayli.co, pour partager entre eux leurs avancées ou faire des points de synchronisation sur leur projet, et Google Suite, pour avoir accès à l’ensemble des documents nécessaires.

Un arsenal digital prêt à l’emploi

À l’issue de ces 5 jours de co-création UX, les 12 projets réalisés par les étudiants ont été dévoilés le 8 avril aux membres du jury qui ont jugé de la pertinence des solutions proposées, leur faisabilité, le caractère innovant mais aussi la capacité pour les étudiants de pouvoir les présenter et les défendre. Mais force est de constater que les solutions se complètent à merveille. Jugez vous-même.

Notitia : un outil SaaS destiné aux préfectures et aux élus, permettant d’identifier les tendances de déplacements de la population pendant le confinement grâce à la centralisation et l’analyse des données non personnelles des citoyens.

Ilio : une plateforme de suivi psychologique quotidien pour tous les fonctionnaires affrontant l’épidémie du coronavirus afin de maintenir l’efficacité des services publics, pendant et après la crise du Covid-19. Ce suivi permet de leur proposer des solutions adaptées à chaque situation.

Covinew : un site web tout public ludique permettant de faciliter la compréhension et l’importance des mesures prises par le gouvernement Français dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 grâce à des quizz scénarisé interactifs.

Ezra : une plateforme à destination des professions libérales de la santé, qui centralise d’une part les besoins matériels et humains dont ces professionnels ont besoin, et d’autre part les stocks dont ils disposent. Cette plateforme permettra de gérer la crise de manière efficace grâce à un flux de données centralisées.

Laso : une plateforme de collecte & de centralisation de data à destination des chercheurs qui étudient l’épidémie du Covid-19. En permettant aux médecins de renseigner les patients diagnostiqués Covid-19 -leurs symptômes, l’évolution de la maladie- ils participent à la construction d’une base de connaissance nationale.

aide-ecoute.gouv : une solution en ligne prenant en charge les personnes souffrant d’anxiété ou de troubles psychologiques liés au confinement. Le site permet de désengorger les numéros d’urgence en facilitant l’orientation et la prise en charge de ces personnes par des bénévoles formés à l’écoute.

Solipack : un kit de confinement avec tous les indispensables pour la survie des sans-abri pendant cette crise sanitaire du COVID 19. En complément de ce kit, nous digitalisons les maraudes afin maintenir le lien social.

SIM : une plateforme sécurisée qui centralise et remonte rapidement les besoins du personnel médical vers le ministère de la santé. Elle va permettre de faciliter les échanges inter-hôpitaux ainsi que la communication avec le gouvernement.

Covigo : une plateforme de sensibilisation et de recensement qui facilite la gestion du dépistage massif de la population ainsi que de l’accompagnement vers une sortie progressive du confinement.

Keepi : un service en ligne d’accompagnement éducatif et ludo- créatif qui soulage les parents en télétravail. Des professionnels qualifiés assisteront les enfants via des activités préalablement réservées par les parents.

Hygee : Afin d’aider le corps médical à lutter contre le COVID-19, Hygee propose une solution pour identifier les personnes à risque et leur permettre un dépistage rapide.

Covid19-info : une plateforme pour les citoyens anxieux face à la situation, centralisant toutes les informations pour vivre au mieux cette période de confinement -auto-diagnostic, plateformes d’entraide, applications de livraison, etc.-, avec la possibilité d’interagir avec le gouvernement pour répondre à leurs inquiétudes et situations particulières.

Montagut Sacha

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia