18 octobre 2016

Temps de lecture : 2 min

Contenu : les formats longs de Ford

L'acteur Mads Mikkelsen incarne "Le Fantôme" dans un court-métrage de 8 minutes très réussi et réalisé par Jake Scott pour le lancement du Ford Edge. A voir sur la toile et en télévision sous deux formats.

L’acteur Mads Mikkelsen incarne « Le Fantôme » dans un court-métrage de 8 minutes très réussi et réalisé par Jake Scott pour le lancement du Ford Edge. A voir sur la toile et en télévision sous deux formats.

A l’occasion du lancement en France, Grande Bretagne et Italie, de Edge, son nouveau SUV, Ford sort « Le fantôme », un court métrage de 8 minutes conçu par GTB (groupe WPP) et produit par RSA Films. Réalisé en Croatie par Jake Scott (fils de Ridley et auteur de “Welcome to the Rileys”, ainsi que de clips vidéo pour les Rolling Stones, Radiohead et de R.E.M), la vedette est tenue par deux pointures du cinéma qui ne laissent pas indifférents : Mads Mikkelsen (bientôt à l’affiche de « Docteur Strange » et de « Rogue One », prochain opus de Star Wars), et Barbara Steele, une icône des films d’horreur gothiques des années 60.

Un savoureux cocktail digne de Hollywood qui allie acteurs et belle réalisation. Pour une facture plus que réussie sous la forme d’un mini polar où Mads Mikkelsen entre dans la peau d’un tueur à gage à la poursuite d’un couple en fuite qui commence une nouvelle vie avec le statut de témoins protégés. De son côté, naviguant allégrement entre placement de produit, clé du scénario et personnage de l’intrigue, la voiture est là sans être là. Pourtant elle est bel et bien l’héroïne, sans laquelle le dénouement serait fade.

Tactique : une copie pour 2 écritures pour la toile et la TV

Ce format très long peut étonner. Il pourrait même rebuter. Mais le groupe automobile n’en est pas à son coup d’essai avec un film du même type aux US précédemment réalisé pour un SUV de sa marque Lincoln où il mettait en scène Matthew McConaughey. De plus, pour les moins patients, c’est sans compter les deux autres formats de 30’’ et 60 ‘’ réservés à la télévision où « Le fantôme » sera également largement diffusé dès le 30 octobre prochain et pendant deux semaines sur des chaînes comme TF1, France 2, France 3, M6, C8, W9, BeIn Sports. Offrant à cette prise de parole une autre écriture aux objectifs différents toujours entre esthétique et efficacité. Suscitant peut-être même la curiosité chez les spectateurs qui voudraient en voir davantage. En effet, visible pendant 3 semaines à partir du 31 octobre sur le site dédié et sur d’autres canaux comme AlloCiné (fiche film), Facebook, YouTube, Instagram, L’Equipe, Caradisiac ou Next Régie, ce court métrage dans son entier devrait séduire sur la toile, car il laisse la part belle au storytelling. Permettant ainsi à la marque d’emmener ses clients dans un nouvel univers divertissant au cœur duquel se retrouve néanmoins le produit  . Et ainsi de remplir sa tâche primordiale : recruter. Une mission qu’il pourrait aussi remplir au cinéma où cet exercice de « pubtainement » aurait parfaitement sa place.

Important pour les équipes commerciales françaises de pouvoir s’appuyer sur une campagne de qualité et évocatrice au moment où la marque a choisi de ne pas participer au dernier Mondial de l’Automobile à Paris. Un salon sorti des plannings promotionnels comme par d’autres constructeurs comme Volvo ou Mazda…, peut-être en raison de son trop grand classicisme. Peut-être aussi à cause de l’ambiance hostile à l’égard de la voiture dont témoigne la capitale de la France. Mais aussi d’une clientèle un peu moins qualifiée et au pouvoir d’achat plus modeste qu’à Genève, par exemple. Place européenne qui accueille bien plus de marques de luxe, de prestige ou exotiques telles que Bentley, Rolls Royce, Pagani, McLaren, Bugatti…, et qui laisse l’espace nécessaire aux centres d’essai.

Berthier Florence

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia