28 mai 2021

Temps de lecture : 2 min

Conte de faits pour Mars et Sheba : réssusciter les récifs coralliens…

Les chats aiment Sheba… et les poissons… Cela fait dix ans que Mars et sa marque d’aliments pour nos amis les pets, travaillent à la réparation des récifs coralliens et y investissent des sommes conséquentes. Aujourd’hui sort le film qui raconte la fabuleuse histoire de ce sauvetage titanesque, indispensable à la survie de la biodiversité.

Avec le changement climatique la destruction des récifs coralliens dans le monde va bon train. Le groupe Mars a mis en place un programme de sauvetage de ces derniers en 2010, en y consacrant tout d’abord 10 millions d’euros, puis en injectant 1 milliard de dollars dans le cadre de son plan « Sustainable In A Generation ». Porté par Sheba, la mission a pour objectif de restaurer l’équivalent de 148 piscines olympiques de récifs d’ici à la fin de 2029. Aujourd’hui, le film Hope réalisé par AMV BBDO, permet de visualiser le travail de titan qui sera réalisé d’ici là. Un clip de toute beauté pour une initiative d’ampleur.

Est-il possible de reconstruire un récif de corail?

Ce n’est pas un conte de fées que nous raconte Sheba, mais bien un conte de faits… Une question née au sein du groupe en 2010 : Est-il possible de reconstruire un récif de corail ? Depuis, Mars développe et perfectionne en permanence une méthode reproductible et peu coûteuse de restauration de l’écosystème des récifs coralliens. Baptisée MARRS, cette technique repose sur l’installation d’un réseau continu de structures en acier recouvertes de sable auxquelles ont été « pluguées » des fragments de corail reliant des champs de corail stériles à des espaces de coraux vivants.

Plus de 19 000 « Reef Stars » sont désormais en place

Plus de 19 000 « Reef Stars » sont désormais en place sur deux communautés insulaires du sud de Sulawesi, en Indonésie, et au large de Bali. En plus de recréer de la vie, le corail récupère sa faculté de régénéressence, et favorise d’ores et déjà la venue de nouvelles espèces qui reconstituent peu à peu le nouveau site…

Un film, intitulé Hope de toute beauté

Chez Mars, on a voulu que cette initiative soit connue de tous, et surtout aide à recueillir des fonds. Le film en question a été produit en plein confinement… Le réalisateur Murray Butler a donc rejoint les équipes à bord, afin de concevoir une histoire sous-marine à partir de zéro. L’équipe de Framestore a eu accès au biologiste marin, le professeur Dave Smith, qui a travaillé avec SHEBA sur le projet, afin d’être au plus près de la réalité. Le superviseur VFX Grant Walker, a dû lui, combiner trois environnements 3D complexes créés à partir d’images prises du récif lui-même. L’objectif étant d’être le plus réaliste possible et de faire rêver aussi le spectateur. A partager.

Alonso Cristina

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia