8 décembre 2015

Temps de lecture : 4 min

« Je compte déshabiller la com ! »

Une chaîne Web événementielle qui s’intéresse aux coulisses de la communication. On a envie de dire qu’il était temps ! Et c’est Sunglasses Production qui s’y colle ! Précisions avec Pascal Cübb, son fondateur…

Une chaîne Web événementielle qui s’intéresse aux coulisses de la communication. On a envie de dire qu’il était temps ! Et c’est Sunglasses Production qui s’y colle ! Précisions avec Pascal Cübb, son fondateur…

On a envie de dire : il était temps ! Oui, il était temps pour la communication et ses arcanes d’avoir un espace médiatique atypique où les commentaires, les débats et autres interviews lissés et préparés ne préemptent pas l’espace de discussions. L’ère des médias sociaux a créé une multitude de canaux de communication où la représentation laisse peu de place à la spontanéité. Il n’y pas une semaine sans qu’un professionnel ne se plaigne de la « platitude » des débats, interviews filmées et autres capsules vidéos publiées sur le Web ayant pour sujet, les médias, la publicité, le marketing, les start-up ou l’innovation…

Et c’est justement ce constat que Pascal Cübb, le fondateur de Sunglasses veut remettre en cause avec ses chaînes thématiques et éphémères. MyCannesLions ou bien encore MyCristal TV, comme chaîne officielle du Cristal Festival 2015, à Courchevel. Chaque canal Web est un média qui a comme point d’ancrage un évènement international autour de la communication. Explications de ce nouveau média/médium avec son protagoniste…

IN : vous déclinez des chaînes Web collées à des événements. C’est un nouveau concept sur le marché français ?

​Pascal Cübb : à ma connaissance, depuis que le numérique a pris son envol avec la médiatisation de ce type d’événements, je n’ai pas vu de concept identique à MyTL, MYLions ou MyCristalTV. Je suis inspiré depuis des décennies, et entre autres, par ceux qui ont abordé ces sujets bien avant moi. Christian Blachas et Thierry Ardisson ont été des Maîtres en la matière. Cependant, depuis quelques années sur les différentes plates-formes de diffusion, je vois les mêmes formats, les mêmes sujets… Des qualités de son ou d’image très aléatoires. Des longueurs, pas de rythme. Ca ne donne pas envie de regarder. Et les formats TV, comme Culture Pub, n’ont pas su trouver leur place. Ils n’ont pas su s’adapter aux nouveaux supports et aux nouvelles tendances de consommation de ces contenus. Bref, j’ai eu envie d’innover et de prendre le risque de m’exposer. Comme je l’ai toujours fait dans mes différentes activités, je ne fais jamais rien comme les autres !

IN : la communication mérite-t-elle sa propre « fashion TV » pour mettre en lumière ses coulisses comme dans la Mode ?

 P.C. : fashion TV est un grand mot! Même si le monde de la mode et celui de la communication ont beaucoup de similitudes selon moi. Ce qui me semble intéressant de montrer, c’est en effet l’envers du décor. Les nouveaux acteurs, les dinosaures et l’ensemble de cette profession en pleine mutation. Qui aurait imaginé que Facebook et Google seraient les plus fortes représentativités des Lions à Cannes, il y a cinq ans ?

​Qui sont ces nouveaux acteurs ? Des nouvelles personnalités qui ont un discours, une vision différente. Mais le monde de la communication n’est maintenant ​plus segmenté. On retrouve côte à côte, des pubards, des marketeurs, des start upers, des geeks et des patrons de grands medias. Un grand melting pot en pleine ébullition et mutation. Je souhaite proposer du contenu « smart & fast » ayant pour mission de montrer ce qui se passe vraiment dans cet univers. Je compte déshabiller la com !

IN : et les coulisses de la com d’ailleurs ! Sont-elles toujours aussi exubérantes qu’avant ?

 P.C. : ce n’est plus ce que c’était​ me dit-on dans l’oreillette ! ​Plus sérieusement, je constate moins de folies, mais encore beaucoup de légèreté et de convivialité lors de tous ces évènements. Ce n’est pas un milieu peuplé de tristes « Sires ». Mais derrière cette légèreté, on travaille beaucoup. Le business est au cœur des conversations et c’est la moindre des choses. On prend davantage le temps, on voit beaucoup de personnes qu’on ne fait que vite croiser habituellement. On a une très grande amplitude horaire, on refait parfois le monde très tard, l’envie de partager est là aussi. Les gens se lâchent un peu avec moi parce que la confiance est installée, le respect est aussi de mise. Je ne suis pas journaliste, je n’ai pas ce talent, je suis producteur/présentateur. Je connais bien ce métier sous de nombreux​ aspects, je suis là depuis des années. Mais aujourd’hui, je suis passé de l’autre côté du miroir, tout en gardant mes activités de conseil et d’entrepreneur sur des sujets toujours liés au monde de la communication et des medias.

IN : comment MyCristal TV va-t-elle couvrir le festival ?

 P.C. : MyCristalTV, première édition du genre, couvrira tous les jours l’évènement sous forme de capsules digitales diffusées très largement sur les différentes plates-formes et médias (dont INfluencia!). Nous pousserons nos contenus en utilisant le programmatique et en achetant de l’espace sur les réseaux sociaux. ​Une équipe de Sunglasses sera sur place, pour produire et diffuser ce contenu online et offline à Courchevel. Tout cela avec le soutien de l’organisation du Cristal Festival et la confiance du fondateur, Christian Cappe, qui m’a donné carte blanche totale!

IN :  vous êtes désormais soutenu par des partenaires. Que trouvent-ils chez vous qu’ils n’ont pas ailleurs ?

​P.C. : de nombreux partenaires, des marques et des sponsors ! Ils apprécient le ton décontracté, un style original et cette proximité que j’ai avec les personnalités interviewées qui se laissent prendre au jeu en totale improvisation. Mais aussi, et surtout, une qualité d’image, de son, d’habillage et de montage. Etre décontracté n’enlève rien au sérieux et au professionnalisme de mes équipes. De plus, ​je connais bien toutes ces personnes interviewées, que je côtoie toute l’année, depuis longtemps déjà et j’ai aussi mon expérience et ma connaissance de tous ces sujets qui sont abordés pendant ces événements. Le succès et la visibilité des dernières émissions, ça rassure. Et puis après avoir attaqué par le plus difficile avec un événement de l’envergure des Lions à Cannes… Maintenant, je peux tout faire!

Clouzard Gaël

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia