14 octobre 2009

Temps de lecture : 3 min

La Communication s’engage

Les grandes causes commenceraient-elles enfin à se faire entendre ? Depuis quelques mois, les combats contre le réchauffement climatique ou pour l'éducation résonnent de plus en plus aux 4 coins de la planète... Pourquoi tant de bruit ?

Les grandes causes commenceraient-elles enfin à se faire entendre ? Depuis quelques mois, les combats contre le réchauffement climatique ou pour l’éducation résonnent de plus en plus aux 4 coins de la planète… Pourquoi tant de bruit ?

La semaine dernière s’est tenue à Paris et dans d’autres grandes villes étrangères (New-York, Canberra) une conférence de presse internationale qui présentait la campagne pour l’éducation initiée par l’ONU. Un but : l’Education pour tous !
Cet évènement lancé par M&C SAATCHI CORPORATE est la première conférence de presse organisée en simultané par satellite et soutenue par des politiciens (Gordon Brown, Jabob Zuma, La Reine Rania al Abdullah de Jordanie, Ban Ki Moon ), des sportifs (Marcel Desailly, Gary Lineker, Ruud Gullit) ainsi que des personnalités de la vie civile française (Tina Kieffer, Eric Orsenna) dans le cadre du volet parisien.

Le combat en lui-même, l’Education pour tous est noble mais ne date pas d’hier. Ce qu’il faut retenir de cette nouvelle initiative, c’est une adhésion massive de l’opinion publique. Cette campagne, qui est une partie intégrante des Objectifs du Millénaire initiés par l’ONU en 2000 à Dakar est surtout en train de prendre son envol grâce à une mise en scène intelligente et à une communication parfaitement huilée. La « com » est en effet devenue depuis l’émergence du Web 2.0, le pôle majeur des organisations et institutions internationales. Que ce soit les marques, les ONG ou les gouvernements, chacun sait, et encore plus depuis une bonne décennie, que pour faire résonner son message ou redorer son blason il faut désormais se transformer en communicant « citoyen et engagé ».

Autre exemple encore plus symptomatique c’est la campagne contre le réchauffement climatique intitulée « Tcktcktck », mise en place par Euro RSCG Worldwide. Elle est composée d’une alliance mondiale d’ONG, d’organismes et d’associations, mobilisés jusqu’à la conférence de Copenhague sur le climat. Cet appel mondial et public a pris la forme d’un décompte d’horloge (chez nous tictac, chez les autres tcktck…). Ce compte à rebours enjoint les décideurs à vite trouver des accords efficaces dès décembre. La pression envers nos politiciens n’a jamais été aussi forte que depuis le début de cette action qui a réussi à concerner des millions de personnes sur les 5 continents. Ce soutien de masse s’est manifesté au travers de moult évènements symboliques, massifs et simultanés.
Cet engagement populaire montre que grâce à une communication accrue, intelligente, pédagogique et créative, n’importe quel message peut devenir audible aux yeux de l’opinion publique.

Des structures nationales se mettent aussi au diapason de la communication comme l’Union nationale des organismes caritatifs, France Générosités, qui a fait appel à l’agence Venise pour développer une campagne radio intitulée, « pouvoir de don » et axée sur la défiscalisation des donations. Le message diffusé à partir du samedi 17 octobre et jusqu’au 9 novembre aura comme thème : « Il ne tient qu’à vous d’augmenter votre pouvoir de don ».

Miccro-trottoirs organisé pour la campagne « Pouvoir de don »

D’autres associations comme Les Ecoles de l’espoir (site en rénovation) du footballeur français d’Arsenal Mikaël Silvestre pensent clairement à investir dans des actions créatives avec l’objectif de faire résonner leur cause le plus efficacement possible. « On ne peut se passer de la communication, elle est prépondérante au travers du site Internet ou de campagnes et le développement de mon organisation en dépend. C’est un des moyens les plus efficaces pour avoir des dons et mener à bien nos projets d’éducation d’enfants non-scolarisés », confit l’international français en perpétuel mouvement pour son association.

Alors la communication sera-t-elle le héraut des nobles causes ? Certaines pointures comme Bob Geldof et Kofi Annan en sont persuadés. Ils l’ont affirmé avec conviction lors d’une conférence sur le rôle primordial de la publicité pour les grandes causes au dernier festival de Cannes de la publicité.
Notre planète peut-elle vraiment changer si le monde de la communication comprend enfin à quel point son rôle est stratégique ? Affaire à suivre…

Isabelle Musnik

Un des évènements organisés pour la campagne Tcktcktck

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia