25 juin 2020

Temps de lecture : 2 min

Les « comment » et les « pourquoi » de Vox : une recette imparable pour capter l’audience!

À l’occasion des Cannes Lions Live, la version digitale du festival international de la créativité, les équipes du média américain Vox ont expliqué leurs nouvelles méthodes de travail… Ou comment produire podcasts, documentaires pour Netflix et vidéos virales depuis chez soi.

À l’occasion des Cannes Lions Live, la version digitale du festival international de la créativité, les équipes du média américain Vox ont expliqué leurs nouvelles méthodes de travail… Ou comment produire podcasts, documentaires pour Netflix et vidéos virales depuis chez soi.

Au fil des années, le média américain en ligne Vox s’est spécialisé dans l’”explanatory journalism” : il ne s’agit plus seulement de raconter l’information, mais de l’expliquer, pour apporter du contexte permettant au public de comprendre l’actualité. Cette mission s’incarne tout particulièrement dans le format vidéo “The Explainer”, diffusé sur Youtube et sur le site Vox.com.

le “Why ?” et le “How ?” plutôt que sur le “What ?”, “When ?” et “Where ?”

Bonne nouvelle : “vous pouvez tout expliquer avec du motion design, des images d’archives et des clips tournés en studio” constate la Senior Editorial Producer Jess Wong. Et de détailler : “quand vous passez plus de temps sur le “Why ?” et le “How ?” plutôt que sur le “What ?”, “When ?” et “Where ?”, (NDLR, un moto chez INfluencia) vous avez moins de choses à changer dans vos process de production. De plus, on se concentre depuis toujours sur une narration écrite, plutôt que des interviews et on privilégie les visuels et les vidéos de stock plutôt que les tournages en extérieur”. Autant d’éléments qui ont facilité le passage au télétravail et conduit Vox à se concentrer sur ce format. Les équipes confinées chez elles ont donc transformé leurs cuisines, placards ou voitures en studios d’enregistrement, pour produire des dizaines de vidéos pour Youtube. Certaines, comme “Comment se diffuse le Coronavirus ?” ou “Pourquoi y a-t-il autant de licenciements aux Etats-Unis, mais pas en Grande Bretagne ?” ont dépassé le million de vues.

“Today, Explained” pour les enfants

De même, la production des podcasts a aussi pu être facilement réalisée à domicile. Le programme “Today, Explained” s’est même enrichi d’une version pour enfants, pour répondre aux questions des plus jeunes sur le coronavirus. Mais pour Cleo Abram, l’animatrice du programme “Answered”, la tâche a été plus complexe : elle a dû carrément transformer tout son appartement en studio, pour pouvoir y produire chaque jour son émission destinée à la nouvelle plateforme vidéo Quibi. Entre le pitch et le tournage du premier épisode, moins d’un mois s’est écoulé.

“The Coronavirus, Explained”, commandé par Netflix

Le challenge était tout aussi élevé pour “The Coronavirus, Explained”, commandé par Netflix (“Le coronavirus, en bref”, en version française) : il a fallu produire en trois semaines, à distance, un documentaire de trente minutes sur la pandémie et son évolution. Mais le résultat a été à la hauteur : le programme s’est hissé à la seconde place des audiences américaines lors de son lancement.

Un guide de la production devenu une bible

L’activité de brand content ne s’est pas non plus arrêtée : T-Mobile ou Amazon Prime Video ont continué à recevoir les contenus produits par The Explainer Studio. “Nous avons créé une boîte à outils, le guide de la production en remote, c’est devenu notre bible” explique Armando Turco, SVP of Content du groupe. Pour Amazon, éditeur, rédacteur et producteur et directeur de la photographie ont collaboré à distance, afin de produire un trailer pour “The Upload”, la nouvelle série de science-fiction du studio. Le groupe voit également dans la crise un renforcement de sa raison d’être. “Aider les gens à comprendre est la chose la plus importante que nous pouvons faire en ce moment”, a résumé Edwin Wong, SVP of Media Insight and Innovation, en conclusion. À méditer.

Zante Benoit

À lire aussi sur le même thème

14/09/2021
JCDecaux poursuit sa révolution data

François-Xavier Pierrel, chief data officer de JCDecaux, détaille pour INfluencia la nouvelle offre Data mondiale du groupe, mêlant solutions locales et globales.…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia