24 septembre 2019

Temps de lecture : 2 min

Le come-back héroï-comique de Danette sur la scène pub

Vous souvenez-vous de la signature de pub Danette de 1978 ? Nous oui. Sauf que depuis, silence radio. 41 ans plus tard, la marque se réveille. Et comme pour se jouer de son absence médiatique proche de l'hibernation, elle propose une campagne aussi comique que sympathique, signée BETC. L’idée : assumer son manque de communication et se jouer de sa dernière prise de parole.

Vous souvenez-vous de la signature de pub Danette de 1978 ? Nous oui. Sauf que depuis, silence radio. 41 ans plus tard, la marque se réveille. Et comme pour se jouer de son absence médiatique proche de l’hibernation, elle propose une campagne aussi comique que sympathique, signée BETC. L’idée : assumer son manque de communication et se jouer de sa dernière prise de parole.

1978 (autant dire : jadis) : Danette dévoile une nouvelle signature qui deviendra vite mythique « On se lève tous pour Danette ». Une chanson improbable tout droit sortie du studio de Richard Gotainer  et permet à  la marque de s’inscrire dans l’esprit collectif français comme la référence de la crème dessert aux mille déclinaisons. S’en suivront de multiples annonces TV proposant toujours de nouvelles saveurs, sous la même et unique réplique lancinante qui vous trotte surement désormais dans la tête : « On se lève tous pour Danette ».

Pour tous ceux qui ont joué le jeu

Comme un hommage humoristique et décalé à la saga culte d’origine, on découvre en TV, en print et en annonce sur Leboncoin comme sur Tinder, les conséquences de cette injonction donnée à tous il y a 4 décennies, de se lever pour Danette. Car si vous avez tranquillement vécu sans préoccupation aucune pour Danette, certain fan eux, n’ont pas manqué à l’appel de se lever, et de rester debout depuis la première fois qu’ils y ont goûté. Un choix de vie, par amour, qui implique une réorganisation quelque peu originale.

La crème dessert radicalisante

Dans un premier film, on découvre ainsi une famille dont le mode de vie s’est radicalisé suite à l’annonce de Danette. Chaises, fauteuils, canapés et autres rocking-chair au placard, tables hautes et lits verticaux de rigueur, une vie debout qui met les parents en joie. Pour l’ado né au moment du lancement de ce fameux jingle, la verticale-attitude est toute à fait naturelle mais, adolescence oblige, on le surprend à regarder en douce sur son ordinateur portable des contenus prohibés. Ne vous méprenez pas, nous parlons bien évidemment de photos de chaises sous toutes leurs coutures. Un scénario complètement loufoque qui charme et dont le ton se confirme en une série de prints.

1er degré, jusqu’au bout

Au dessus des sièges ornant les quais de métros, l’accroche suivante : « s’asseoir sous cette affiche c’est de la provocation ». Sur les abri-bus « les places debout de cet abris-bus vous sont offertes par Danette ». Ou encore dans les rues : «  à tous ceux qui sont debout devant cette affiche : respect ». Enfin, pour ne rien laisser au hasard et investir tous les fronts, la marque a aussi posté une annonce d’alerte sur leboncoin.fr , au milieu des annonces de mobilier d’assise en tout genre. Juste au cas où vous seriez tenté de vous procurer un objet allant à l’encontre de la règle du « toujours debout ».

Récompenser ses fidèles

Pour remercier sa communauté et garder sa place bien au frais dans les frigidaires français, Danette leur dédie sa nouvelle signature : « Toujours debout pour Danette ». Un nouveau cri de ralliement qui appelle à cette art du vivre debout.

Avec BETC aux manettes de cette campagne, un dispositif complet est ainsi assuré : de l’opération d’influence avec le crew SMILE au corpus de plusieurs films diffusés dans les mois à venir sur TV et digital en passant par un affichage contextualisé et une refonte des réseaux sociaux de la marque sans oublier les contenus adaptés à des plateformes sociales comme LebonCoin.fr ou Tinder. Les gens toujours debout pour Danette seront décidément partout. En bref, une orchestration au poil pour une prise de parole bien tournée qui redonne du souffle à cette marque aussi populaire que connivente.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia