2 avril 2014

Temps de lecture : 1 min

Coca-Cola milite contre l’incivilité

Si se divertir au cinéma est un préalable, il est aussi recommandé de se faire discret quand les lumières baissent, côté spectateurs, et de se faire remarquer avant la projection, côté marques. Une double cause perdue ? Pas pour Coca-Cola et Saatchi Danemark, et leur spot militant, drôle et inattendu. Engageant !

Au cinéma, c’est à coup sûr la fête ou presque. Car qui, un jour, n’a pas été perturbé, en pleine projection, par un odieux « schlurgghh » de son voisin qui siphonne à l’aide d’une paille sa cannette, par des mandibules sonores et indiscrètes qui croquent du pop-corn ou mâchent du chewing-gum, un papier de bonbon froissé, une sonnerie de téléphone pas muselée ou des chuchotements qui n’en sont pas ? Ce n’est pas non plus toujours « l’éclate » du côté des annonceurs. Car entre la joie des spectateurs d’être ensemble, de bavarder, de déguster boissons et confiseries ou de regarder les bandes annonces, leurs spots sont souvent ignorés et n’émergent pas.

Deux causes perdues ? Pas pour Coca Cola et Saatchi Danemark qui ont trouvé un moyen imparable pour les résoudre avec une campagne qui met en scène avec insolence, les spectateurs du coin. Ces derniers ont été filmés tandis qu’ils consommaient avec plus ou moins d’élégance leur boisson ou leur sucrerie dans le hall, avant d’être mixés dans deux spots conçus comme des bandes annonces de long métrage. Puis diffusés en salle.

Des cinéphiles du coin interpellés pour qu’ils se taisent enfin… mais réjouis par tant d’insolence

L’effet est complètement loufoque et décalé, car en imbriquant les images et les bruits malséants des consommateurs aux côtés des acteurs jouant soit une histoire d’amour dans un film historique, soit un règlement de compte dans un film à suspense, la marque montre toute l’incongruité à s’inviter par incivilité dans le film. C’est d’autant plus réussi que tout en militant pour le silence afin de respecter le confort des cinéphiles, Coca Cola ne s’épargne pas en choisissant d’insérer dans ses spots certains de ses consommateurs. Une auto dérision bienvenue qui lui permet aussi de glisser qu’elle est la boisson incontournable, quand on va au cinéma.

Un bel exemple d’excellent contenu qui engage. Et en plus, dans la joie et la bonne humeur si l’on en croit le making off qui montre des spectateurs, tout sauf passifs et absolument réjouis lorsqu’ils s’aperçoivent, pourtant piégés, dans les spots !

Florence Berthier
Rubrique réalisée en partenariat avec l’Agence ELAN

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia