6 février 2013

Temps de lecture : 1 min

Coca-Cola se lance dans la mode vintage !

Après 7-Eleven, Coca-Cola se met lui aussi au vintage. Comme en 2011, le leader mondial a fait appel à Beams pour s’offrir une collection rétro détonante. Seulement cette fois l’icône du streetwear nippon NIGO s’est lui aussi invité aux festivités créatives.

Sur le papier, le trio a belle allure : d’un côté le géant Coca-Cola, récemment désigné par Interbrand comme « Best Global Brand » ; de l’autre Beams, déjà partenaire de la marque pour célébrer ses 125 ans. Et au milieu Tomoaki Nagao alias NIGO, créateur de A Bathing Ape  (BAPE), marque culte de vêtements urbains de luxe inspirée par le film « La Planète des singe ». Improbable mais finalement pas si imprévisible, ce mariage à trois débouche sur une collection unique, présentée dans la célèbre boutique de Beams à Tokyo. De quoi s’agit-il ? « De revisiter Coca comme de la mode », explique NIGO.

 

En collaborant avec Hiroshi Kubo directeur créatif de Beams, le fondateur et designer de BAPE a simplement voulu « initier les gens à mieux comprendre la connexion entre Coca et la mode ». Collectionneur invétéré de figurines et objets vintage « made in » Coca-Cola, Kubo s’est inspiré de ses reliques pour dessiner cette collection inédite de vêtements rétro à la gloire du leader mondial des sodas. L’idée était de remettre cet esprit souvenir et vintage dans du prêt-à-porter. Résultat, le magasin icônique  Beams de la capitale japonais expose des shorts, casquettes, pulls, vestes et t-shirts qui rappellent cette Amérique pré-1960 que NIGO remet à la mode avec sa nouvelle marque pour adolescents futuristes, Human Made.

Baptisée Coca-Cola x Human Made x Beams, la collection confirme que le vintage a la tendance en poupe. La semaine dernière, INfluencia évoquait le nouveau design très 70’s de 7-Eleven qui a décidé d’une cure de jouvence rétro. Celle de Coca n’est pas une identité visuelle repensée, c’est une ode streetwear à sa mémoire et son histoire. Et cela vaut une campagne !

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec  Uniteam

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia