18 avril 2012

Temps de lecture : 1 min

Le club des douze : la curation version prêt-à-porter

A mi-chemin entre un blog et un site e-commerce classique, Le club des douze donne naissance à un nouveau genre de shopping sur la toile s’appuyant sur la curation éphémère.

Le club des douze redonne ses lettres de noblesse à la sélection mode : douze jours pour s’approprier une des douze pièces menswear sélectionnées. Exit le choix de ne plus savoir quoi acheter, place à la qualité et au minimalisme !

Cette plateforme hybride surfe inéluctablement sur l’effervescence autour de la curation. Sans équivoque, la curation est un des sujets les plus traités cette année. A l’honneur au festival SXSW comme tendance majeure, cette notion est souvent désignée pour définir l’agrégation, plus précisément la sélection de contenus, qu’elle soit humaine ou machinale.

Etymologiquement, le «curator» en anglais désigne le commissaire d’exposition qui sélectionne des œuvres d’art. C’est d’ailleurs ce qui a donné des idées au jeune entrepreneur Alexandre Rizos, créateur de ce site e-commerce nouvelle génération: «Ma source d’inspiration, c’est l’art contemporain et le fait que le véritable travail du galeriste -plus que celui d’un commerçant- est celui d’un « sélectionneur »».

Si la curation de vêtements n’est pas une nouveauté, elle est déjà présente sous forme collective sur les plateformes SVPPLY ou encore The Fancy. Le Club des douze apporte un esprit et un mode de consommation résolument innovants en France.

Cliquez sur l’image pour accéder au blog

En plus d’amener une touche minimaliste intéressante, il bouleverse le calendrier de la mode habituellement régi par les saisons. Tout tourne autour du chiffre douze car selon le créateur A.Rizos «Le chiffre 12, dans la mythologie grecque, est celui de la régularité et de la perfection. De plus, 12 pièces, cela permet d’avoir une tenue principale ainsi que plusieurs variantes.»

Une inspiration littéraire complétée par une réalité technique : c’est le cocktail gagnant sur lequel mise Le club des douze. D’ailleurs, le site est complété par un blog de mode à destination des hommes ouvert à contribution.

Alors que certaines grandes marques sont encore en plein chantier concernant leur site e-commerce, des plateformes innovantes voient le jour. Ce type d’initiatives peut être une solution au grand mal du e-commerce de luxe : la perte de la qualité relationnelle avec ses clients. Mais  cette forme hybride d’e-commerce pose la question de la complémentarité des points de vente : ne faudrait-il pas diversifier les possibilités d’achat selon les canaux?

Karima Benamer

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia