3 novembre 2020

Temps de lecture : 4 min

Les clients du luxe attendent des marques davantage de personnalisation et de proactivité

Exigeants, les clients du luxe veulent une expérience unique, personnalisée et de la proximité avec les marques. Pour remplir ces exigences, les entreprises doivent s'équiper de solutions numériques notamment d'outils de gestion du référentiel Produit afin de recueillir et délivrer une information exhaustive et cohérente des produits quel que soit le canal de vente.

Exigeants, les clients du luxe veulent une expérience unique, personnalisée et de la proximité avec les marques. Pour remplir ces exigences, les entreprises doivent s’équiper de solutions numériques notamment d’outils de gestion du référentiel Produit afin de recueillir et délivrer une information exhaustive et cohérente des produits quel que soit le canal de vente.

L’industrie du luxe, n’est pas épargnée par la pandémie. Frappée de plein fouet par le coup d’arrêt du tourisme – source importante de ses ventes -, et par la fermeture des magasins partout dans le monde durant de longs mois, cette industrie dont INfluencia se faisait l’écho des 10 tendances en septembre 2019,devrait enregistrer une baisse des ventes de 20% à 35% en 2020 [1] (source Bain & Company, « Bain & Company Luxury Study 2020 Spring Update ») Une diminution, certes importante, mais contenue grâce au numérique. Car, le luxe s’achète aussi en ligne dès lors que la marque répond aux exigences de sa clientèle que ce soit en matière de qualité de produits mais aussi de services tout au long du processus de vente (avant, pendant et après la vente). Ainsi selon plusieurs études, une mauvaise photo génère 22 % de retours produits[2], une information déficiente sur un produit déclenche 56 % d’abandon[3] de panier d’achats. Par ailleurs, 67 % des clients explorent les informations en ligne avant d’effectuer un achat en boutique[4], et 50 % des ventes de luxe sont influencées par le digital[5]. Le client de marque attend donc des informations produits exhaustives, cohérentes, valorisées et personnalisées. Autant de paramètres qui ne peuvent être satisfaits sans le déploiement d’outils permettant de gérer de façon centralisée les données produits.

Fournir des informations précises sur les produits pour renforcer la relation client

Détaillée. Un produit se caractérise par de multiples éléments. Prenons le cas d’un pull, par exemple. Si celui-ci représente le socle de l’offre, il se décline dans toute une gamme de variantes : taille, forme de col, couleur, matière. L’information doit donc caractériser le produit de la façon la plus précise qui soit. Une fois cette information constituée et centralisée dans un référentiel, un outil doit être en capacité d’assembler les variantes pour proposer un produit adapté au marché et être en mesure de gérer l’évolution des gammes dans le temps.

Dédiée. Selon la cible et le canal, les produits et l’information mises en avant doivent être différents. Ainsi, une marque ne délivre pas les mêmes produits et les mêmes informations sur son site internet, ses réseaux sociaux ou dans ses catalogues. Cette distinction impose donc une gouvernance de données spécifique selon le canal de vente et le marché. La plateforme mise en place doit donc être capable de répartir les produits et les informations, selon les canaux de vente.

Spécifique. Un même produit pouvant être commercialisé par plusieurs marques, il est essentiel de produire un contenu dédié reflétant l’identité de la marque. Les clients étant dans l’attente d’une information propre à cette marque. Si certains veulent tout connaître des composants constituant le produit, d’autres sont friands d’informations plus people sur les produits. En termes de gouvernance de la donnée, la solution doit donc être en capacité de centraliser l’information produits et de la spécifier en fonction du segment client auquel elle s’adresse. Règlementaire. Une problématique spécifique du luxe est la sérialisation et la traçabilité des produits pour lutter contre les contrefaçons. Un référentiel produit échangeant des informations avec les logiciels de suivi de tracking douanier est l’assurance d’une lutte efficace contre les problématiques d’imitations et de contrefaçons.

L’information produit doit être intelligible

Non seulement le client n’aime pas douter mais il déteste aussi passer du temps et de l’énergie à comprendre et/ou à chercher une information. Celle-ci doit donc être immédiatement compréhensible et la gouvernance de la donnée doit permettre de générer une expérience client sans couture au niveau du produit. Par ailleurs, la solution doit être en mesure de faire des rapprochements entre produits de classes différentes mais dont les caractéristiques sont proches afin de proposer au client des produits annexes susceptibles de l’intéresser : une écharpe pour accompagner un pull. Cette démarche proactive nécessite une gouvernance fine et une corrélation entre produits.

En quelques années les comportements d’achat des consommateurs ont considérablement évolué.

L’emprunte carbone et l’éco-responsabilité sont devenus des critères essentiels pour les clients et à terme, pour l’image de marque. L’information doit être accessible, présentée selon leurs grilles de lecture et dans un format homogène pour permettre la comparaison de produits. La solution doit ainsi être en capacité de produire une information complète, hiérarchisée, formatée pour être diffusée sur le bon canal et au bon client. Elle doit également être en mesure de remonter de l’information profonde sur un produit afin de l’associer à un autre produit. Un système d’alerte doit pouvoir signaler des informations manquantes sur une fiche produit.

Un produit décrit à travers le prisme de l’actualité sera plus consulté!

Enfin, le client appréciera accéder à une information de qualité, évolutive et inscrite dans les codes de communication et les sujets du moment. Un produit décrit à travers le prisme de l’actualité sera plus consulté qu’un autre affublé d’une description poussiéreuse et sans référence aux enjeux clefs du moment. Au regard de toute la complexité de la gestion de la donnée, les solutions PIM sont une brique essentielle dans l’écosystème de l’information Produit pour prendre en compte l’ensemble des paramètres. Au-delà du déploiement de ces plateformes, les entreprises doivent aussi revoir l’organisation de la gouvernance de la donnée.

[1] Etude « Bain & Company Luxury Study 2020 Spring Update »
[2] Source : Aument
[3] Étude « The Connecting with Customers Report » commandée par LivePerson au cabinet de consultants indépendants Loudhouse
[4] Enquête CCM Benchmark Institut pour Eulerian Technologies
[5] Étude « Digital Frontier : The New Luxury World of 2020 » réalisée par Exane BNP Paribas et ContactLab

Marie Frédéric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia