21 octobre 2014

Temps de lecture : 3 min

Les clefs pour une bonne intendance de la data

La data n’est pas à consommer avec modération, mais avec intelligence. Et pour ce faire, l’IAB USA livre en 10 étapes le chemin à suivre pour une bonne gouvernance de l’exploitation des données…

La data n’est pas à consommer avec modération, mais avec intelligence. Et pour ce faire, l’IAB USA livre en 10 étapes le chemin à suivre pour une bonne gouvernance de l’exploitation des données…

Le postulat n’est plus contestable, même par les plus ardents sceptiques de la Big Data : un flux de données efficaces et éthiques est primordial pour l’évolution et le développement de l’industrie de la publicité digitale. Pourtant, la collection, la gestion, l’utilisation, le stockage et l’élimination des données sont devenus à travers le temps assez difficiles. Comment l’expliquer ? En partie par l’explosion de l’énorme quantité d’informations disponibles.

Pour faire face à ces défis, le Bureau de la publicité interactive (IAB) et son « conseil de la data » ont élaboré un document pratique, intitulé « Les 10 étapes pour la bonne intendance des données ». Il décrit une série de règles poursuivant deux buts : primo, fournir une fondation solide pour le flux des données, secundo, créer un tremplin pour une future discussion sur leur supervision.

De quoi s’agit-il exactement ? Réponses en dix points

1. Rendre les règles de données transparentes

Dites exactement à vos clients comment vous allez utiliser leurs données à travers des contrats clairs et tenez-vous-y !

2. Assurer et vérifier régulièrement la qualité des données

Effectuer un contrôle routinier et systématique des données pour s’assurer que la qualité requise est respectée puis réparer, augmenter ou rejeter les données qui n’atteignent pas ces standards.

3. Garantir la sécurité des données

Mettre au point des pare-feu, des encodages, des feuilles de contrôle et mots de passe pour assurer la sécurité de toute utilisation non-autorisée ou corrompue. Mettre en place des précautions supplémentaires pour les données plus sensibles, comme les informations personnellement identifiables des utilisateurs.

4. Fournir une protection des données

Instaurer des systèmes de backup et de reproduction, entre autres, pour être certains que les données ne soient jamais perdues ou effacées par accident.

5. Utiliser les bons outils

Entreprises et institutions devraient utiliser des solutions commerciales de management de données. Les consommateurs devraient eux personnaliser les paramètres de sécurité de leurs navigateurs et chercher d’autres outils appropriés en ligne.

6. Définir une durée raisonnable pour la rétention des données

Communiquer clairement avec vos utilisateurs sur le temps pendant lequel leurs données seront conservées. Elles deviennent imprécises dans un laps de temps relativement court et beaucoup d’entreprises les gardent plus longtemps que nécessaire. De plus, il est impératif que les entreprises soient en accord avec les lois et régulations sur la protection de la vie privée.

7. Utiliser une mise en œuvre appropriée de marquage et de maintenance

Faire en sorte que toutes les données soient marquées avec un niveau de sensibilité correct, ou avec des permissions d’accès par les bonnes entreprises, groupes et organisations.

8. Rendre la proposition de valeur de la publicité comportementale en ligne claire et explicite

La publicité interactive réduit les coûts et augmente l’efficacité du message pour les publicitaires et les marketeurs. Dans le même temps, elle fournit aux clients les informations nécessaires sur les produits et services qu’ils sont enclins à utiliser à un meilleur niveau de prix.

9. Faire la promotion de vos données et de leur impact pour vous aider à atteindre des segments spécifiques d’audience, mais sans jamais exagérer

Quand vous exposez vos services à des entreprises, soyez aussi transparents que dans vos déclarations aux clients. Si vos capacités sont limitées, soyez certains de l’indiquer.

10. Placer les données « non-brevetées » dans le domaine public

Si les informations en votre possession peuvent offrir quelque chose au public et ne sont pas brevetées, ne mobilisent pas les services du gouvernement, d’une association, d’une autre organisation ou d’un site Internet qui restreint ses accès au public.

Directeur des opérations et vice-président du Conseil des données de l’IAB, Patrick Dolan est persuadé que ces dix étapes peuvent « radicalement améliorer la gérance des données pour les marketeurs, les réseaux publicitaires et tout autre élément de la chaîne ». Il poursuit son commentaire avec le même enthousiasme : « Si tous les intervenants peuvent s’engager sur ces pratiques, on sera capable d’établir un flux de données hautement respectueux des principes. Ils pourront nourrir l’élan rapide de l’industrie du marketing digital ».

Pour James Deaker, vice-président de l’IAB, « les éditeurs digitaux incluent désormais le pouvoir et le potentiel de la publicité interactive. Il est important pour notre industrie de continuer d’adopter des pratiques avec les données qui inspirent confiance aux consommateurs ainsi qu’aux publicitaires ». Tout est dit…

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Illustrations : Martin Lacreuse

Article paru dans la  revue digitale n°9 : La Data, et moi, et moi… émois ?

Abonnez-vous à la revue INfluencia

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

14/09/2021
JCDecaux poursuit sa révolution data

François-Xavier Pierrel, chief data officer de JCDecaux, détaille pour INfluencia la nouvelle offre Data mondiale du groupe, mêlant solutions locales et globales.…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia