12 juillet 2023

Temps de lecture : 2 min

Ciao bella !

Les constructeurs automobiles sont de plus en plus nombreux à sortir des « nouveautés » inspirées de leurs anciens modèles. Fiat vient, une nouvelle fois, d’en faire la preuve avec sa jolie Topolino.

Les constructeurs automobiles sont de plus en plus nombreux à faire du neuf avec du vieux. Qui pourrait leur reprocher ? La dernière nouveauté de Fiat devrait faire succomber les babas-cool sur le retour et les influenceurs qui veulent poster des photos « sooo cute » sur les réseaux. La Topolino est une petite citadine électrique, mignognette comme tout, qui possède une autonomie de 75 km. Ce véhicule n’est, en réalité, pas une voiture mais un quadricycle. Avec sa vitesse de pointe de 45 km/h, il peut être conduit dès l’âge de 14 ans. La Gen Z devrait être ravie.

Bien que produite à Kénitra au Maroc, la Topolino revendique ses racines italiennes. Sa seule livrée disponible, appelée Verde Vita, rappelle les teintes pastels des premiers modèles de Fiat. Deux versions sont disponibles, celle « fermée » standard et la Topolino Dolce Vita, une variante ouverte avec un toit en toile rabattable et sans portes, où une corde délimite l’espace dans l’habitacle. Plusieurs gadgets nous donnent déjà envie de rouler le long du Lac de Côme ou sur les routes sinueuses de la côte Amalfi comme cehaut-parleur Bluetooth, cette bouteille isotherme, ce ventilateur USB, ces housses de siège confortables qui peuvent servir deserviette de plage ou cette douchette pour les journées à la plage. En plus de la méthode de concession classique, cette Fiat peut être achetée sur le net. Bon marché (son prix unique est de 9890 euros), elle peut aussi être louée à partir de 39 euros par mois.

Les Français jouent la carte rétro

Ce modèle est une copie « italianisée » de la Citröen Ami, les deux marques appartenant toutes à Stellantis. Ce modèle, mélange de l’Ami 8 et la Méhari que les bobos richissimes du Cap Ferrets’arrachent, connaît un succès qui dépasse toutes les espérances de son constructeur. En moins de trois ans, plus de 35.000 unités ont trouvé preneur. Stellantis a également prévu de faire renaître en 2025 l’Opel Manta. Le petit coupé des années 70 aura des lignes plus futuristes et une motorisation 100% électrique. Les Français deviennent des adeptes des lancements d’anciens modèles remis au goût du jour.

Renault a fait renaître en 2016 la marque Alpine qui avait été créée en 1955 par Jean Rédélé. L’équipe de Formule 1 du groupe a même été rebaptisé BWT Alpine F1. La marque au losange devrait commercialiser en 2025 une toute nouvelle 4L qui n’a, pour dire la vérité, rien à voir avec le modèle original si ce n’est le nom… Début 2024, les écolos rouleurs pourront s’offrir la toute nouvelle R5 électrique.

La Coccinelle monte la voie

Les constructeurs tricolores ne sont pas les seuls à vouloir booster leurs ventes en rajeunissant certains de leurs « classiques ». Volkswagen a été un des premiers à montrer l’exemple en commercialisation en 1998 sa New Beetle, une version plutôt réussie de sa célébrissime Coccinelle créée en 1938 par Ferdinand Porsche à la demande d’Adolf Hitler. Fabriquée à Puebla au Mexique et à Wolfsburg en Allemagne, ce modèle sera assemblé jusqu’en 2011 avant d’être remplacé par la Nouvelle Coccinelle qui ne sera produite que pendant huit ans. Tout récemment, le digne héritier du Combi, l’ID Buzz, a, lui aussi, fait les gros titres de la presse spécialisée.

Les sportives aussi

Même les marques sportives vont relancer certains de leurs anciens « fleurons ». Cinquante ans après sa présentation au Salon de l’automobile de Genève, la légendaire Lamborghini Countach est revenu sous les feux de la rampe avec une série limitée hybride. Les 122 exemplaires de la LPI 800 ont vite trouvé preneur à 2,3 millions d’euros pièce. Les vieux pots font, peut-être les meilleures soupes, mais ils ne sont pas donnés non plus…

À lire aussi sur le même thème

19/01/2024
Tesla, la fin de l’euphorie ?

Concurrence chinoise, rappels massifs de véhicules, gamme limitée et souvent ancienne, hausse attendue de l’électricité, polémiques autour d’Elon Musk… Tesla bat tous…

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia