30 octobre 2013

Temps de lecture : 2 min

Le chocolat fait son show

Alors que le repli frappe beaucoup de secteurs, des entreprises et certains décideurs, le Salon du chocolat place sa 19ème édition sous le signe du déploiement. L’occasion de faire découvrir une autre passion : la confiserie.

Encore une fois, le Salon du Chocolat innove. En effet, cette édition 2013, qui ouvrira ses portes jusqu’au 3 novembre inclus, inaugure un nouvel espace dédié à la confiserie artisanale et régionale. L’occasion d’inviter de nouveaux acteurs économiques et de célébrer nombre de régions qui ont toutes une spécialité, notamment à travers une exposition. Au total, près de trente d’entre elles seront mises à l’honneur : du calisson d’Aix à la pastille Vichy en passant par les cannelés, la guimauve, les berlingots, les violettes, le caramel, l’espérantine, le croquant, le pain d’épices, les macarons, le nougat…Des gourmandises qui célèbrent la famille mais aussi l’esprit cocooning incarné par les émissions dédiées à la cuisine, à la boulangerie et autres « meilleurs pâtissiers »…

La magie de la haute chocolaterie indétrônable

Mais le chocolat reste la star incontestée. Et, cette nouvelle édition accueillera ses plus fidèles participants de la haute chocolaterie et même de la haute pâtisserie, ainsi que des nouveaux comme Les Marquis Ladurée, Pierre Hermé, Hugues & Victor, Carl Marletti ou Bruno Le Derf… Sans compter des jeunes espoirs telle que la très enthousiaste et talentueuse guadeloupéenne, Naomi Martino. De plus, Leonidas célébrera son centenaire, notamment avec une magnifique colonne sculptée, signée Jean-Luc Decluzeau, et Jean-Paul Hénin, son quart de siècle.

Chaque jour apportera, également, son lot de conférences, d’ateliers (Chocoland, Les Petits choux, Des Sens…), de démonstrations (Pastry Show, Le Grand Goûter, recettes réalisées en live, Journée des jeunes talents et des Talents de Demain…), de concours (Duel de Chocolat, Desserts Glacés, Tout Chocolat…) et d’animations (Défilé et exposition des robes en chocolat, La Citée du Chocolat) pour divertir et partager, bien sûr et surtout. Mais aussi pour répondre à la question : « Pourquoi le chocolat est-il magique ? Des interventions de spécialistes dévoileront leur analyse historique, économique, gastronomique, médicale, sociétale. Avec comme baselines le plaisir, la démocratie, la féérie, le régressif ou encore le trendy ». Enfin, un stand interactif, baptisé Citycake proposera une chasse au trésor et tout un tas d’activités en réseaux avec des lots à la clé…

Au total près de 250 exposants sur 20000 m2, animeront ces journées. Une démonstration de dynamisme à la hauteur des enjeux. Car l’industrie de la chocolaterie, en France, représente 80 entreprises dont 90% de PME (*), 12 200 salariés et une multitude d’artisans qui se battent pour le bon goût et la « french touch » très luxes mais à des prix abordables. Que des bonnes raisons pour ne pas bouder son plaisir et visiter cet endroit qui honore les papilles !

Florence Berthier

(*) CA 2012 : 2762 millions d’euros, 392 300 tonnes vendues dont 34 200 à Noël et 14 700 à Pâques, source Syndicat du Chocolat.

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia