6 octobre 2010

Temps de lecture : 2 min

La Chine, un futur empire interactif?

Et si l’on rêvait le monde connecté de demain? Le pavillon des technologies de l’information et de la communication de l’Expo de Shangaï 2010 ne présente pas seulement un état de l’art des technologies mais offre au visiteur une expérience interactive et personnalisée, qui commence avant d’y entrer et se poursuit après en être sorti…

Crédit photos : BRC Imagination Arts

Et si l’on rêvait le monde connecté de demain? Le pavillon des technologies de l’information et de la communication de l’Expo de Shangaï 2010 ne présente pas seulement un état de l’art des technologies mais offre au visiteur une expérience interactive et personnalisée, qui commence avant d’y entrer et se poursuit après en être sorti…

Entre les pavillons représentant les pays et les pavillons thématiques sur les organisations, les entreprises ou les bonnes pratiques, l’Exposition Universelle de Shangaï porte bien son nom. Car tout y est et même un peu plus! Comme ce pavillon des technologies de l’information et de la communication. Quoi de plus naturel quand on sait que la Chine détient le double record du monde du plus grand nombre d’utilisateurs de téléphone mobile (800 M) et d’internautes (420 M).

Sponsorisé par China Mobile (n°1 mondial des opérateurs) et China Telecom (1er réseau WiFi en Chine), et réalisé par l’agence de design américaine, BRC Imagination Arts, son ambition est double. Tout d’abord, retracer l’histoire des technologies de l’information et de la communication, depuis le télégraphe jusqu’à l’Internet, et imaginer le monde connecté de demain pour permettre au visiteur de poursuivre ses rêves dans la ville.
Tout commence lorsque le curieux passe devant le pavillon. Il reçoit alors un SMS l’invitant à entrer et peut jouer avec des bornes interactives ou envoyer des messages via son téléphone, tandis qu’il est dans la file d’attente.

Une fois à l’intérieur du pavillon, on lui remet un appareil équipé d’une puce RFID, connecté à des bornes WiFi et des serveurs, qui ressemble à une Gameboy et a été spécialement conçu pour l’Exposition. Le visiteur y enregistre des informations personnelles et crée un mot de passe. L’appareil lui permet d’interagir lors de sa visite tant devant les films projetés que devant les bornes situées dans les halls. Il répond à des quizz, joue à des jeux, enregistre des photos souvenirs, est guidé par géo localisation, recueille et reçoit des informations, vibre au rythme des images.

Mais l’expérience ne s’arrête pas là, car le programme se prolonge avec une présentation des toutes dernières technologies de l’information dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la sécurité, du transport, du shopping, de la domotique et de l’entreprise. De plus, il aborde trois axes de développement à travers trois films ludiques réalisés en collaboration avec les experts et les chercheurs des 2 sponsors : la communication entre les personnes (sans frontière ni barrière linguistique, multi sensorielle), avec la Nature (capteurs pour communiquer avec les animaux), avec et entre les machines (nano technologies, robotique, médecine assistée par ordinateur).
De retour chez lui, le visiteur peut retrouver le contenu de son expérience sur un site Internet dédié, la partager en réseau avec les autres, et en apprendre davantage sur les technologies.

Le pavillon des technologies de l’information et de la communication est sans doute un des plus intéressants et des plus aboutis de l’Exposition. Avec China Mobile pour sponsor, nul doute que l’appareil utilisé dans le pavillon préfigure le téléphone mobile de demain utilisé dans la ville: un terminal intelligent qui connecte son utilisateur et lui permet d’interagir avec son environnement en temps réel. De quoi faire rêver les marques et cauchemarder la CNIL …

Laure Gril

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia