28 octobre 2009

Temps de lecture : 2 min

Les cheveux de Jean Sarkozy ou l’effet Samson

La chevelure a toujours eu une place prépondérante dans la communication de nos dirigeants. De Samson à Louis XIV en passant par les effets capillaires de Dominique de Villepin, il est passionnant de se rendre compte en quoi la coiffe a toujours été symboliquement rattachée à la puissance et au pouvoir. Une question dès lors : pourquoi Jean Sarkozy s'est-il coupé les cheveux ? Faut-il voir un rapport de cause à effet avec ses récentes déconvenues ? Par Thomas Jamet...

La chevelure a toujours eu une place prépondérante dans la communication de nos dirigeants. De Samson à Louis XIV en passant par les effets capillaires de Dominique de Villepin, il est passionnant de se rendre compte en quoi la coiffe a toujours été symboliquement rattachée à la puissance et au pouvoir. Une question dès lors : pourquoi Jean Sarkozy s’est-il coupé les cheveux ? Faut-il voir un rapport de cause à effet avec ses récentes déconvenues ?

Tout semblait sourire à Jean Sarkozy : élu conseiller général, le jeune homme rentrait en politique par la grande porte et avec l’apparat qui sied à ce démarrage de carrière. Son mariage et la naissance de son premier enfant sont annoncés par les journaux people tandis que sa légitimité gagne du terrain sur le territoire politique. Jusqu’ici tout va bien, et la marque de fabrique de Jean est sa longue chevelure solaire. Les choses se détraquent avec l’épisode de l’EPAD mais surtout quand le jeune impétrant se présente les cheveux courts…

Sa coupe de cheveux ne faisait peut-être pas l’unanimité (ses cheveux longs faisaient même l’objet de plusieurs groupes facebook, dont « Jean Sarkozy Hairstyle sucks »)*, mais elle avait le mérite de reconnecter le peuple avec une tradition oubliée : les cheveux longs, marque de fabrique des rois, des princes et origine solaire de leur pouvoir et de leur puissance. Selon la légende, le nom de Jules César serait notamment un dérivé du mot « Kesara  » qui signifie « longue chevelure ». Depuis la nuit des temps, une chevelure abondante est considérée comme un signe de mérite royal.

Le rapport royal à la chevelure a toujours été évident, et les chevelures d’autres rois sont en ce moment sur le devant de la scène : certains rapportent que Michael Jackson n’a plus jamais été le même après avoir été brûlé au deuxième et troisième degré sur le crâne lors du tournage d’une publicité pour Pepsi. C’est en effet à la suite de cet accident que la Roi de la Pop a commencé à prendre des anti douleurs, jusqu’à en devenir totalement dépendant. Un élément qui résonne avec la récente vente de cheveux d’Elvis Presley, dont des acheteurs viennent de s’arracher une touffe pour 18.000 dollars…

Pour en revenir à Jean Sarkozy, ce sont très certainement les media qui l’ont forcé à changer de coupe de cheveux. Il est probable que celui-ci ait voulu assagir son image. Peut-être y a-t-il perdu une partie de son aura et de sa puissance ? Il a en tout cas radicalement fait avancer son image et il est passionnant de faire le parallèle avec le personnage biblique Samson. Dans la mythologie, le pouvoir de Samson lui vient de sa chevelure. Séduit par Dalila, il  finit par avouer qu’il tire son pouvoir de sa longue chevelure : « Si on me rasait le crâne, alors ma force se retirerait de moi, je perdrais ma vigueur et je deviendrais comme tous les hommes. » Privé de sa force, Samson est ensuite sorti du cachot mais parvient à provoquer une catastrophe avec la destruction du temple sur des milliers de Philistins. Peut-être est-il tiré par les cheveux d’y voir un signe annonciateur d’un destin politique, mais faudra-t-il avoir peur le jour où la coiffure de Jean repoussera ?

 Thomas Jamet est directeur général adjoint de Reload, structure de planning stratégique, d’études et d’expertise de Vivaki (Publicis).

thomas.jamet@reload-vivaki.com
www.reload-vivaki.com

Jean Sarkozy / France 24

 

Michael Jackson Hair Burning Pepsi Commercial Accident

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia