2 juillet 2017

Temps de lecture : 2 min

Cette mode bonne à jeter

Se jouer des codes de la mode et du luxe en créant la première collection constituée uniquement de déchets/accessoires (réels) retrouvés à la fonte des glaces pendant l’été, c'est le parti pris corrosif de Mountain Riders pour sensibiliser le grand public à son action et l'inciter à faire des dons. Soyez tendance !

Se jouer des codes de la mode et du luxe en créant la première collection constituée uniquement de déchets/accessoires (réels) retrouvés à la fonte des glaces pendant l’été, c’est le parti pris corrosif de Mountain Riders pour sensibiliser le grand public à son action et l’inciter à faire des dons. Soyez tendance !

Préserver la faune et la flore en montagne fait partie de vos préoccupations. Mais vous n’habitez pas à proximité ou vous n’avez pas le temps de participer aux journées de ramassage et de nettoyage de nos cimes, vallons, sources et rivières si durement et systématiquement pollués au fil des saisons d’hiver par les indélicat.e.s qui y viennent la main sur le coeur « pour leur pureté et le sentiment de liberté qu’elles donnent ». Alors la nouvelle campagne de Mountain Riders, réalisée avec J.Walter Thompson et baptisée, Les Prêts à Ramasser, va vous aller comme un gant !

Derrière ce judicieux intitulé se cache une opération de sensibilisation aussi ludique qu’ironique à travers une collection de mode entièrement créée, stylisée et composée d’une vingtaine de vrais déchets de montagne récupérés après la fonte des neiges. Une collection exclusive shootée par Ludovic Roy et qui transforme ces accessoires hautement pollueurs en pièces uniques et raffinées. Sous-titrée « la nouvelle mode de l’été », elle se joue ainsi des codes de la haute couture et du luxe pour mieux mobiliser le grand public sur la cause de la protection de l’environnement.

La seule mode de l’été qui ne demande qu’à disparaître sans être portée

Car l’objectif de cette opération n’est pas seulement d’informer mais aussi d’inciter l’éco citoyen à faire un don (ouvrant droit à une réduction fiscale) sur le lookbook au décor graphique et aux couleurs pop et acidulées, et le site dédié Toutdoitdisparaitre.shop, non pas pour juste découvrir le déchet stylisé ou l’acheter mais pour le faire disparaître en participant ponctuellement ou régulièrement à cet appel éco-responsable. Et ainsi soutenir financièrement l’association qui pourra organiser plusieurs autres journées en faveur d’un environnement rapproprié. Et pour le coup, Mountain Riders et son agence y sont allés de leur inventivité pour apostropher le plus grand nombre.

Du gant bleu délavé, à l’écharpe décousue main en passant par le masque griffé, la bottine impérissable, les mégots to go, les skis désarticulés ou le set de jardin take out only… Il y en a pour tous les goûts et tout doit disparaître, car c’est bien la seule mode qui doit bel et bien disparaître au sens premier de l’expression. Enfin, aucune hésitation à avoir, car ces pièces sont uniques au monde et leur descriptif est à la hauteur comme en témoigne celui pour la veste déchirée : « Capuche et manches amovibles (non fournies). Doublure en terre et coton trempé. Assure une allure sans précédent sur les pistes ». Avec cette opération grinçante mais divertissante et empreinte de bonne humeur, l’association revisite les codes avec dérision de ce genre de causes qui ont bien besoin de bénévoles et de donateurs. Sachant qu’en organisant chaque été ses sessions de nettoyage, Mountain Riders ramasse plus de 38 tonnes de déchets comme en 2016, reste plus qu’à craquer pour ces must-not-have !

Berthier Florence

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia