15 septembre 2015

Temps de lecture : 2 min

Ces femmes « numériques » qui ont fait l’histoire

Un monument aux pionnières du digital ? C’est le concept de Women On The Map, projet activiste intégré au Field Trip de Google.

Un monument aux pionnières du digital ? C’est le concept de Women On The Map, projet activiste intégré au Field Trip de Google.

Mémoire de l’humanité pour Charles Péguy, l’histoire permet de mieux comprendre le passé afin de juger le présent avec plus d’acuité. Critiquée pour son manque de remise en contexte et de perspective, la presse du tout info a délaissé l’histoire dans son analyse de l’actualité. L’application Timeline lui redonne ses lettres de noblesse, INfluencia en dressait le portrait en janvier 2015. Quatre mois plus tard, dans Exploration, nous nous penchions sur l’application Pivot, qui ouvre les portes du temps et replonge le mobinaute dans l’histoire d’un endroit, d’une ville, d’un quartier ou d’un immeuble. Avec Women on the Map, le mouvement SPARK s’inscrit dans cette lignée. Son credo ? Redonner toute sa place à la gent féminine dans l’histoire.

Chaque époque invente ses modèles selon la culture du moment, et l’ère actuelle est servicielle. La technologie, non comme une fin en soi, mais comme une réponse créative qui s’invite partout, révèle et accélère les usages. Nous sommes entrés dans une app society, une ère applicative qui modifie notre perception du monde, la façon de nous relier et aussi notre consommation : éducation, transport, banque, assurance, achat et vente, culture et tourisme… Auditant (à raison) un manque de reconnaissance historique des accomplissements et réalisations du beau sexe, SPARK veut inverser une tendance culturelle, « qui ne concerne pas seulement les Etats-Unis mais le monde entier. Ce n’est pas que les femmes ne font pas l’histoire, c’est qu’elles ne sont pas honorées pour cela », explique l’organisation activiste.

Partie intégrante de l’application gratuite de Google Field Trip – qui permet à l’utilisateur de découvrir la face cachée ou oubliée des endroits visités – Women On The Map rappelle les contributions décisives des femmes qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du quartier dans lequel le chaland se promène. Dans la section « Evènements et endroits historiques » de Field Trip, vous pourrez déjà apprendre l’impact de plus de 100 femmes sur divers lieux à travers le globe. Le projet continue au jour le jour d’agrandir son catalogue, notamment en acceptant les contributions par email de quiconque peut fournir une biographie et des photos.

Sur le site web du projet, SPARK énonce quelques vérités qui aux Etats-Unis peuvent en effet interpeller : il n’y a aucun jour férié nommé d’après une femme et aucune figure féminine dessinée sur les billets de banque, seulement 9 des 100 statues du US National Statuary Hall sont des femmes et à peine 25% des timbres mettent une femme à l’honneur. Sur le site de PSFK, la directrice de l’organisation, Dana Edell, justifie le lancement de Women On The Map : « il est vital pour les jeunes filles d’aujourd’hui d’avoir des modèles et avec qui elles peuvent s’identifier. Dans l’histoire, les femmes ont apporté d’immenses contributions à l’art, la politique, la littérature, les sciences, la technologie, mais leurs histoires ont été ignorées puis oubliées. »

 

   

Adler Benjamin

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia