7 mars 2012

Temps de lecture : 2 min

Ces consommateurs qui fixent les règles et les prix…

L’arrivée annoncée des monnaies libres et la capacité offerte à chacun de devenir émetteur de devises va bouleverser les rapports à l’achat et aux prix. Chacun pourra à terme payer un peu ce qu’il veut…

L’année 2009 fut celle de toutes les audaces: nombre de marques et services (voyagistes, hôtels, restaurants, etc.) lançaient des opérations PAY WHAT YOU WANT . On invitait le consommateur à verser ce qu’il considérait être un juste prix. Avec des résultats contrastés: Brandalley a vite constaté que ses clients étaient peu disposés à la générosité. Le groupe Radiohead avait pourtant inauguré la méthode quelque temps plus tôt en proposant à ses fans de fixer eux-mêmes le prix de l’album «In Rainbows». Et ce fut un carton. Quelques années plus tard, Brandalley découvrait simplement que l’on ne soutient pas un distributeur avec le même enthousiasme que son groupe de rock préféré…

A CHAQUE INDIVIDU SA MONNAIE. ET SES PRIX

2011-2012, changement de la donne. On annonce à corps et à cris l’arrivée fracassante des monnaies libres, ces monnaies qui vont métamorphoser la face de l’économie mondiale et bouleverser nos habitudes. Les monnaies libres désignent un ensemble de monnaies locales (à l’échelle d’une entreprise, d’un quartier, d’une ville ou même d’une région), spécifiques à cette localité et qui permettent d’échanger biens et services à des prix également bien spécifiques. Voire inexistants dans le sens classique du terme…

On estime qu’il en existe déjà aujourd’hui environ 5000 dans le monde. Au départ issu de l’économie sociale et solidaire (avec les SEL – Système d’Echange Local) le mouvement a fait tâche d’huile et l’on trouve à présent pléthore de monnaies libres … sur internet. Le pouvoir des réseaux sociaux a permis en effet un développement considérable de ces nouveaux moyens d’échange. Ainsi, les «lemnas» développés dans le cadre du projet Lemnemara  (déjà évoqués sur  Influencia, voir l’article ici) permettent de rétribuer ses amis sur les réseaux sociaux pour un service rendu. Il y a aussi les WIR, les Twollars (sur twitter), etc. Et pour ceux qui en douteraient encore, sachez que les experts considèrent déjà vos miles, vos s’miles ou vos points Carrefour comme des monnaies complémentaires…

MONNAIES LIBRES + CANAUX DE DISTRIBUTION MULTIPLES = PRIX RELATIFS

Avec ce système, chaque consommateur va pouvoir devenir également émetteur de monnaie. Et c’est là la révolution de la chose. Car associées à la multiplicité des canaux de distribution (ventes groupées, e-commerce, voyagistes à profusion avec comparateurs de prix), ces nouvelles monnaies laissent entrevoir un monde où les prix d’un même produit existeront en de multiples variantes. A termes, à l’échelle plus micro d’une communauté, ils pourraient même ne plus être prédéterminés mais  fixés par ceux qui achètent.

Du coup, il se pourrait bien qu’émergent deux marchés parallèles: celui des circuits traditionnels de distribution où l’on paiera en euros son bidon de lessive ou son litre de pétrole. Et celui constitué de plein de microcircuits variés et implantés localement, sans intermédiaire, où l’on paiera avec la monnaie locale et où les prix seront laissés au bon vouloir des consommateurs. Et voilà le retour du PAY WHAT YOU WANT…

On achètera alors le bouquin de son auteur fétiche au prix que l’on estime le plus juste, et le plus raisonnable pour soi. On fera de même pour un concert, un magazine local, un resto. Le consommateur deviendra donc à la fois le micro-mécène et le client des commerçants de sa communauté. Et s’il fabrique des objets dans son grenier, il pourra à son tour les vendre avec la monnaie de son quartier et vivre de son talent. Situation facilitée par le récent statut d’auto-entrepreneur. On rejoint alors ici le phénomène des slachers, ces actifs qui cumulent les professions pour leur épanouissement. Mais ça, c’est une autre histoire.

Alexis Botaya
Soon Soon Soon

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia