17 décembre 2014

Temps de lecture : 1 min

Au cas où, j’en appelle aussi à Mère Noël

Chère Madame, je vous fais suivre le message envoyé la semaine dernière à votre conjoint. J'espère, malgré votre emploi du temps serré, que vous aurez le temps de lui communiquer ma lettre. Merci d'avance.

Chère Madame, je vous fais suivre le message envoyé la semaine dernière à votre conjoint. J’espère, malgré votre emploi du temps serré, que vous aurez le temps de lui communiquer ma lettre. Promis si vous arrivez à lui faire lire mon courrier, et à exaucer mes voeux, je militerai pour que vous aussi, vous puissiez avoir une journée qui vous est consacrée !

Merci d’avance.

Cher Père Noël
Je sais que tu ne vas pas me rendre visite avant quelques jours, mais tu me connais, je m’impatiente, alors je t’envoie ma lettre aujourd’hui. J’ai beaucoup de choses à te demander, encore plus cette année que l’année dernière. Je n’ai pas le droit de te les dire toutes officiellement, mais tu comprendras entre les lignes.

D’abord, en tant que journaliste et fière de l’être, je voudrais que tu tapes une bonne fois pour toutes sur tous ces robots qui prétendent pouvoir écrire à notre place… Que tu fasses disparaître ces algorithmes qui veulent dicter aux lecteurs ce qu’ils aiment et ce qu’ils doivent lire. Peut-être devrais-tu avoir une sérieuse conversation avec Mark Zuckerberg qui projette de « construire le parfait journal quotidien personnalisé » triant l’ information en fonction du « profil de chacun »…Grrrr…

Ensuite, et toujours en tant que journaliste et fière de l’être, je te demande d’aider les médias à continuer à faire leur travail d’enquête et de réflexion. Et si tu pouvais aussi persuader nos amis finlandais et américains, qu’apprendre à écrire avec un crayon, cela a aussi beaucoup de charme et d’utilité, ça serait sympa…

Et puis je voudrais aussi que tu permettes à INfluencia de continuer, comme nous sommes les seuls à le faire dans notre univers depuis 2004, à apporter un peu d’intelligence et de curiosité dans ce monde de brutes. Et de le faire sereinement, entouré de bonnes ondes. Sans les vilaines épines mis par certains sous le sapin…

Père Noël, certains disent que tu n’existes pas, mais moi, je crois en toi et toute l’équipe d’INfluencia aussi. Prouve-nous que j’ai raison s’il te plaît…

  Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia