14 avril 2010

Temps de lecture : 1 min

Cantonisation

On l'a connu sur les stades de foot, sous la douche pour vanter les mérites d'un rasoir, puis au cinéma et au théâtre, le voici désormais chez L'Oréal, engagé pour nous vanter les mérites du dernier déodorant maison. Vu la piste d'atterrissage, le bonhomme se devait, au moins, de ne pas faire comme les autres. Comprenez : jouer un macho auquel aucune femme ne résisterait ou un super-héros du quotidien et du self-contrôle... Par Patrice Duchemin...

C’est donc une pub « à la Cantona » qui nous est donnée à voir, un peu comme si l’Oréal avait accepté de se « cantoniser » durant 20 secondes. Sans doute parce qu’il le vaut bien.  Qui dit Cantona, dit point de vue philosophique sur le monde (les fans se souviennent de son allégorie sur les mouettes…). Ici, tout tient dans une phrase : « Quand on est cool ici, on est cool là ». Voilà qui donne à réfléchir et ceux qui ne l’auront pas vu en train de montrer ses aisselles puis sa tête seront libres d’imaginer ce qu’ils veulent.

Un spot façon Cantona ne pouvait pas, non plus, s’achever sur une fin classique. Ce n’est donc pas une femme « loréalienne » que notre héros, en retard, va retrouver en bout de spot, armé de sa séduction en stick, mais sa mère. A moins qu’il ne s’agisse d’une vieille tante… En tout cas, celle-ci, furieuse d’avoir trop attendu, lui jette au visage l’unique fleur rescapée du bouquet qu’il venait de lui acheter. Pas cool du tout la vieille dame…

Qu’en déduire ? Que les hommes sont plus cool que les femmes. A voir. Mais surtout qu’être  cool, c’est parvenir à garder le monde extérieur à distance. Un peu comme un déodorant

Patrice Duchemin  / Planning & Tendances
Réagissez sur redaction@influencia.net

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia