13 octobre 2016

Temps de lecture : 2 min

Du bon ping-pong show

Vous n'avez jamais eu un quelconque intérêt pour le ping-pong ? Ça c'était avant de connaître le projet Ping Pong FM. Désormais, le sport de raquettes passe dans une autre dimension, et en musique.

Vous n’avez jamais eu de quelconque intérêt pour le ping-pong ? Ça c’était avant de connaître le projet Ping Pong FM. Désormais, le sport de raquettes passe dans une autre dimension, et en musique.

A moins d’être un fan absolu de ce sport, jouer au ping-pong peut vite devenir lassant et l’excitation des premiers échanges laisse place à la monotonie. Heureusement pour nous, il existe des individus à la créativité débordante capable de transfigurer le banal en génial. Le nom de cette révolution ? Ping Pong FM. Le principe ? Choisissez la musique de votre choix et adoptez votre jeu au tempo. Plus le rythme est élevé, plus vous devez jouer vite. Si vous ne tenez pas la cadence, le BPM (battement par minute) chute dangereusement et pire, si vous manquez un échange, la sanction est sans appel : game over. « Le projet est né avec l’idée de jouer sur la manière d’écouter et d’interagir avec la musique, tout en amenant de la surprise et de l’amusement dans quelque chose de familier », indique le site.

Techniquement, un microphone est placé dans la raquette connectée à une plateforme électronique qui enregistre les impacts de la balle. Les informations sont stockées dans un ordinateur contenant l’application et qui ajuste la musique en fonction des échanges. Ainsi, Ping Pong FM redéfinit les règles de la discipline et les adversaires ne s’affrontent plus, ils coopèrent pour tenir le rythme et ne pas dénaturer la chanson. Un moyen également d’animer les soirées avec pour les participants, la lourde tâche de ne pas casser l’ambiance. Initié par une douzaine de personnes, il ne s’agit encore ici que d’un projet mais à voir la qualité de la vidéo de présentation, les marques ne devraient pas tarder à s’intéresser à cette curiosité. Et pourquoi ne pas faire s’affronter deux artistes de renom à l’occasion d’une soirée de lancement ?

Sur le territoire de l’émotion

Il y a quelques mois, INfluencia partait à la rencontre de l’architecte Gwendal Le Bihan, qui à l’occasion de l’événement SPOT à Nantes, avait installé dans les rues de la ville un billard en béton. Un beau bébé de 900 kilos qui redéfinissait l’usage et la pratique de la discipline : « Entre mobilier urbain et équipement sportif, le billard urbain encourage les nouvelles pratiques citadines. Il permet de démocratiser un loisir sélectif et d’offrir de nouveaux spectacles ludiques dans l’espace public. Les sensations de jeu qui en résultent sont proches du billard traditionnel, toutefois un peu plus rapides et plus offensives », expliquait son créateur. Un moyen de créer de nouvelles interactions qui bousculent le paysage de la cité et qui interpellent les badauds.

Dans un autre registre, en collaboration avec le collectif Planète Copains, il a également redéfini le design d’une table… de ping-pong en rajoutant un côté supplémentaire : « Ce ping pong à trois côtés, assemblage démontable d’éléments en contreplaqué, nous a permis d’expérimenter la jouabilité de ce sport triolectique et d’établir ses règles ». Ainsi, au fil des échanges, on peut se retrouver confronté à deux adversaires. La difficulté augmente, l’incertitude est plus importante et le joueur aborde le match sous un nouvel angle. Le constat est le même pour Ping Pong FM, même si la mécanique est différente, et redéfinit la notion d’expérience et de mémorabilité. Une belle source d’inspiration pour les marques.

Espinosa Eric

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia