28 avril 2014

Temps de lecture : 2 min

Le bon (dé)clic de Bonobo pour changer de vie

Avec l’opération participative « As we are », la marque de jeans incite les 20/35 ans au coup de tête. Pour s’engager et se révéler en concrétisant leur projet humanitaire, artistique ou entrepreneurial. Très tentant !

Qui un jour n’a pas eu envie de monter son groupe de musique, son projet humanitaire ou solidaire, son entreprise… pour vivre, ici ou ailleurs, de son talent, apporter du bien bien-être aux autres ou un supplément d’humanité à la société? Bref se révéler, se réaliser et changer (enfin) d’existence. Mais tout lâcher pour donner cet autre sens qualitatif à sa vie n’est pas évident face aux contraintes économiques et sociétales notamment au sein de la génération Y. Et pourtant, il y a tant à gagner à bousculer la raison ! Alors pour que ces rêves ne soient plus mis de côté et l’aider à se jeter à l’eau, le jeaner Bonobo (groupe Beaumanoir) lui tend la perche avec son appel à projets (*). Les candidats peuvent déposer d’un seul clic leur dossier jusqu’au 4 mai afin de les soumettre à l’étude et au vote des internautes via le site conçu à cet effet. Les 20 les plus « likés » seront examinés par le jury (**) qui sélectionnera 6 finalistes afin qu’ils présentent de vive voix leur projet. Un grand oral à l’issue duquel deux lauréats seront retenus et recevront respectivement 10 000 et 5 000 euros.

Financer des projets de la génération Y pour l’extirper du lénifiant « métro, boulot, dodo »

Lancée depuis le 11 avril, l’opération est expliquée par une campagne chorale diffusée sur YouTube et relayée sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter de la marque. Un film provocateur et tentateur qui incite à s’engager dès son titre : « Ignorez cette vidéo ou changez de vie ». Il met, en effet, en scène trois vraies personnes -Fanny, Joris, Mathieu- qui ont décidé d’abandonner leur quotidien pour vivre leur rêve puis invite les internautes à y participer. Déjà plusieurs candidatures récoltent de nombreux suffrages comme ce duo acoustique, ce jardin de vie alternatif pour les enfants handicapés ou très malades, ce module d’aide à la reconstruction après une catastrophe quand tout le monde est parti ou cette espace-parenthèse dédié aux massages…

Un événement engageant et participatif qui ne sort pas du chapeau

Avec cet événement participatif et altruiste, Bonobo affiche aussi son ambition de reconnaissance. D’une part : en poussant les 20/35 ans à agir en les entraînant dans son esprit attaché aux valeurs de respect et d’harmonie entre les hommes, les femmes et leurs environnements. D’autre part, en défendant ses valeurs -singularité, authenticité et ouverture- et son intention de concilier l’être et le paraître résumée par sa signature « As we are ». « Elle témoigne de notre volonté de restaurer l’harmonie entre ce que l’on est, ce que l’on a, ce que l’on pense, ce que l’on porte et ce que l’on fait. Et quoi de mieux que de changer de vie pour retrouver cette harmonie ? », confirme Yann Jaslet, dg de Bonobo, dans la présentation du projet. Un pari que cette entreprise d’une nouvelle génération peut lancer en toute légitimité puisqu’elle s’est de son côté déjà engagée dans la préservation des singes éponymes aux côtés de l’ONG Awely, qui œuvre également pour une plus grande harmonie entre la faune sauvage et les populations locales.

Florence Berthier

(*)Marque-enseigne mixte créée en décembre 2006 et diffusée dans 350 points de vente.
 (**) Sandrine Bonamy, dircom d’Adie, opérateur de microcrédit, François Floret, directeur du Festival « La Route du Rock », Benjamin Amice, drh et dircom du groupe Beaumanoir et Yann Jaslet, dg de Bonobo.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia