8 janvier 2015

Temps de lecture : 2 min

La base de données est morte, vive la DMP !

Il est peut-être temps de changer sa méthode de contact. La Data Management Platform représente une alternative qu’INfluencia et Publicis ETO décrivent dans une interface commune

Il est peut-être temps de changer sa méthode de contact. La Data Management Platform représente une alternative qu’INfluencia et Publicis ETO décrivent dans une interface commune

Comment gérer des volumes de données consommateurs ou professionnels qui se sont multipliées au travers des différents canaux de communication ? Une chose est certaine, les bases de données telles qu’on les conçoit aujourd’hui ne répondent plus vraiment à la demande. Les DMP ont pour mission de faciliter l’accession à des profils d’internautes afin d’améliorer le ciblage. De multiples professionnels peuvent être intéressés par ce territoire comme les plateformes de gestion d’audience ou encore les éditeurs pour générer des revenus supplémentaires.

Savoir exploiter la moisson de données récoltées pour optimiser leur communication est désormais un must  pour les spécialistes du marketing. L’interaction entre les consommateurs et les marques au travers des nouveaux supports génère des volumes de données énormes et compliquées à déchiffrer.

Les DMP permettent aux professionnels, d’utiliser tout type de données de navigation des usagers pour accroitre leurs connaissances clients et mieux comprendre les audiences. C’est dans cette dynamique qu’INfluencia et Publicis ETO ont sorti le volume 2 de Data Trends consacré à la DMP.

Notre volonté est de vous ouvrir les « chakras » vers une nouvelle vision de la gestion des données. Découvrez le site dédié avec des articles, la vision d’experts ou encore le lexique de la DMP, juste après l’édito du Data Trends Volume 2 !

 LA BASE DE DONNEES EST MORTE, VIVE LA DMP !

DATA MANAGEMENT PLATFORM : VOILÀ ENCORE UN BEL ANGLICISME COMME LA PROFESSION LES AIME. NORMAL, DIREZ VOUS, CAR LE CONCEPT NOUS VIENT UNE FOIS DE PLUS TOUT DROIT D’OUTRE ATLANTIQUE.
DMP : CES TROIS LETTRES, DEVENUES « LE » NOUVEAU BUZZWORD QU’ON ENTEND UN PEU PARTOUT, VONT RENDRE OBSOLÈTE À TERME LE BON VIEUX CONCEPT DE BASE DE DONNÉES. C’EST CE QUE DISENT TOUS LES EXPERTS.

ET IL ÉTAIT TEMPS. LES ENTREPRISES ONT CERTES COMPRIS L’IMPORTANCE STRATÉGIQUE DES DONNÉES MAIS TROP SOUVENT ELLES SE CONTENTENT ENCORE DE LES STOCKER, COMME UN BAS DE LAINE DANS UNE ARMOIRE OU SOUS LE MATELAS. LA DMP, QUI PERMET D’OBTENIR UNE CONNAISSANCE PRÉCISE DE SON AUDIENCE EN TEMPS RÉEL, LES AIDERA À FAIRE LES MEILLEURS CHOIX.

LA DATA FAIT DÉSORMAIS PARTIE DE NOTRE VIE, MAIS LA RICHESSE DES DONNÉES COLLECTÉES ET L’OPTIMISATION DE LEUR UTILISATION VIENDRA PLUS DE LEUR QUALITÉ ET DE LEUR DENSITÉ QUE DE LEUR QUANTITÉ. LE RÈGNE DU « PLUS DE DATA POSSIBLE » EST REMPLACÉ PAR CELUI DU « MIEUX POSSIBLE ». ET LES BÉNÉFICIAIRES NE SERONT PAS SEULEMENT LES MARQUES MAIS AUSSI LES CONSOMMATEURS ET LES CITOYENS. CELA NE SUFFIRA PAS CERTES À RASSURER CEUX QUI ONT JUSTEMENT TELLEMENT PEUR DU CÔTÉ OBSCUR DE LA DATA. MAIS C’EST UN DÉBUT…

C’EST CE QUE DÉMONTRENT CHAQUE JOUR LES EXEMPLES INNOVANTS QU’INFLUENCIA EST ALLÉ CHERCHER PARTOUT DANS LE MONDE.

ISABELLE MUSNIK , DIRECTRICE DES CONTENUS

Cliquez sur l’image pour accéder à Data Trends Volume 2

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia