13 novembre 2013

Temps de lecture : 1 min

TD Bank invente le distributeur qui plante des arbres

Consciente de la mauvaise image des banques aux Etats-Unis, TD Bank se mue en protecteur des forêts et de Dame nature. Avec sa dernière initiative à New York, l’établissement engage le citoyen dans sa cause.

Premier établissement bancaire à empreinte carbone neutre depuis 2010 en Amérique du Nord, TD Bank  collabore avec Million Trees NYC et New York Restoration Project pour impliquer le citoyen dans son combat pour la reforestation. Comment ? En transformant quatre de ses distributeurs – ou ATM comme ils sont appelés aux Etats-Unis – en « A-Tree-Ms » (vous aurez compris le jeu de mot !). L’idée est simple mais audacieuse : pour chaque transaction et retrait effectué sans papier ni enveloppe, TD Bank s’engage à planter un arbre dans New York.

Redorer l’image des banques

« Les banques, c’est les banques, comment te dire, les mots me manquent ». Quinze ans après la sortie du morceau « Je crois que ça va pas être possible », la moquerie ironique du groupe Zebda est plus que jamais d’actualité. Ses dérives spéculatives, ses scandales de rémunération, le zèle de ses tradeurs, leur renflouage par des Etats déjà surendettés : depuis 2008 les banques se donnent le bâton pour se faire battre. Certaines, plus intelligentes et visionnaires que d’autres, ont compris le malaise et jouent la carte écologique pour reluire leur image.  TD Bank compte bien en profiter.

Si l’opération écologico-marketing se limitera à 15 000 arbres – autant dire un impact environnemental assez faible, le message diffusé par la banque est efficace car authentique. Il sert sincèrement Dame nature, le consommateur et l’image d’une banque en quête d’un coup de buzz pour promouvoir son programme de reforestation TD Forests. Pour l’occasion, chacun des distributeurs-planteurs d’arbre de la Big Apple a été entouré d’une luxuriante verdure exotique.

Pour élargir le taux de connaissance et de conscientisation du consommateur sur ses ambitions écologiques – que ce soit protéger ou conserver des forêts, réduire de 20% sa consommation de papier d’ici 2015 et d’une tonne métrique par employé ses émissions de gaz à effet de serre, la banque a voulu marquer les esprits. Le coup est réussi ! En novembre 2012, TD avait déjà fait remarquer sa créativité et l’atypisme de son message commercial avec un modèle de storytelling pour la campagne TV de son courtier en ligne TD Ameritrade.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia