27 mars 2013

Temps de lecture : 2 min

Bagoto : sac poubelle de voiture ou nouveau support media pour les marques ?

Bye bye les voitures dépotoirs jonchées de papiers de bonbons et autres chewing-gum ou bouteilles : le 1er sac poubelle pour la voiture est enfin disponible. Tout sauf un gadget, cet objet pratique, économique et équitable est aussi un nouveau support media… mais pas seulement dans les autos.

Les Chinois emploient le même signe pour parler d’évolution, de progrès et de crise. Preuve que celle-ci, quelle qu’elle soit, est tout sauf négative, mais bien source d’innovation. Une philosophie qui anime Talia Mouracadé et Ramzy Khoury, deux entrepreneurs français, qui ont lancé Bagoto, le premier sac-poubelle réutilisable pour automobile.

Talia Mouracadé et Ramzy Khoury

Ils ont adapté ce concept, trouvé lors d’un voyage au Brésil, pour en faire un « must have frenchy » à la fois utile, pratique, écologique et ludique. Réutilisable à l’infini, il est recyclable, léger, résistant, fabriqué en tissu non tissé (TNT) ou biodégrable, en bambou. Alors finies les voitures dépotoirs et surtout adieu à l’horrible tentation de balancer emballages, chewing gum ou autres cannettes par la fenêtre, faute d’attendre la poubelle extérieure. Plus d’excuses pour ne pas être propres !

Son esthétique et son logo en font un objet évident pour faciliter la vie quotidienne. En effet, avec ses deux anses, il s’accroche soit au levier de vitesse soit à l’appui-tête des sièges avant. Mais bien plus, ses couleurs, sa forme irrégulière et son matériau imprimable, en font aussi un outil marketing media original, pointu et de faible coût (à 1 euro l’unité, dégressif selon la quantité). Loin d’être un simple gadget, il devient un support publicitaire idéal pour transmettre un message, promouvoir un événement, valoriser une marque, ou être offert… Il est également décliné en versions spéciales pour la nouvelle année (française et chinoise), la Saint Valentin, la Fête des Mères, Pâques ou Halloween…

Lancé en 2012 et présenté sur les salons professionnels et sur son site, ses créateurs visent les 83% des foyers français équipés d’un véhicule. Et déjà des collectivités et des boutiques en Ile de France ou des hôtels au Qatar ont retenu l’idée. Mais son potentiel est infini avec l’objectif de séduire des annonceurs aussi divers que la grande distribution, des compagnies d’assurances, de taxis, d’autoroutes, pétrolières, des réseaux de franchises de contrôle technique ou de stations-service ou les fabricants de pneumatiques, les associations pour l’environnement, et les communautés urbaines… en France, bien sûr! Mais aussi sur les marchés internationaux.

Un concept malin, qui pourrait bien intéresser d’autres secteurs stratégiques, comme par exemple dans les salles de cinéma où l’on ne trouve pas encore de poubelle pour jeter ses emballages de glaces et cornets de pop-corn…!

Florence BerthierRubrique réalisée en partenariat avec HighCo

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia