18 décembre 2015

Temps de lecture : 1 min

Un baby-foot qui va vous faire fondre

En réinterprétant une partie de babyfoot, la marque de bière Coors Light et l’agence Bravo/Y&R proposent une expérience inédite et récréative. Kick-off.

En réinterprétant une partie de babyfoot, la marque de bière Coors Light et l’agence Bravo/Y&R proposent une expérience inédite et récréative. Kick-off.

Rituel ou cliché, pour des millions d’aficionados, bière et football sont devenus des compagnons de route pendant 90 minutes et plus. Et la campagne Frozen Football de Coors Light est là pour le rappeler. En jouant à fond sur la passion du ballon rond, la marque organise un challenge un peu particulier. S’affronter autour d’un baby-foot dont la surface est… gelée. Les repères et les habitudes sont bouleversés : trajectoire aléatoire, jeu plus rapide, technique incertaine… Pour augmenter le niveau de difficulté, la glace se fait moins résistante au fil du match et le terrain devient peu à peu impraticable, finissant même par céder. Les joueurs n’ont plus qu’à plonger leur main dans le bac situé sous l’aire de jeu pour goûter au breuvage. Un mécanisme bien pensé qui réinvente le réflexe pavlovien : après le jeu, le réconfort et qui modifie la perception que l’on peut avoir d’une bière et de sa consommation.

L’ambiance est décontractée et « bon enfant » et la présence féminine tord le cou à pas mal de stéréotypes : on est loin du triptyque bières/chips/potes. Reste à savoir si monsieur est prêt à consommer une bière light devant un match, au risque de se faire railler par sa bande de copains.

Surprendre et réinventer

Un opération très (ré)créative pour la marque qui rappelle le projet de Teapot Creation avec Saga Babytruc. L’agence a en effet imaginé de nombreuses déclinaisons au traditionnel baby-foot : rugby, waterpolo, glof, basket… Si le projet est fictif, le ressort créatif est bien là et notre imaginaire n’a plus qu’à turbiner. Dans la même lignée, l’architecte Gwendal Le Bihan offrait la possibilité aux habitants de Nantes de s’adonner à la pratique du billard de rue. Entièrement conçu en béton, ce beau bébé de 900 kilos offrait de nouvelles perspectives : « Entre mobilier urbain et équipement sportif, le billard urbain encourage les nouvelles pratiques citadines. Il permet de démocratiser un loisir sélectif et d’offrir de nouveaux spectacles ludiques dans l’espace public », décrit son concepteur. Une oxygénation des concepts qui permet aux marques de sortir du lot. Vous avez dit engagement ?

Espinosa Eric

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia