7 décembre 2020

Temps de lecture : 4 min

L’audio digital à l’heure du Tea Time, two times…

Que faites-vous à 18h ces mardi 8 et mercredi 9 décembre? L’ACPM vous convie à l’heure du thé à la troisième édition de l’événement Innov Audio Paris consacré à la structuration du marché de l’audio digital, en partenariat avec INfluencia. L’occasion de mettre à l’honneur l’audio digital et d’enquêter sur les dernières tendances du secteur. Rendez-vous aujourd’hui avec Stéphane Bodier, le Directeur Général de l’ACPM. Il revient sur l’extraordinaire alignement des planètes pour l’audio digital en 2020, qui au moins pour ce secteur, aura été une excellente année.

Que faites-vous à 18h ces mardi 8 et mercredi 9 décembre? L’ACPM vous convie à l’heure du thé à la troisième édition de l’événement Innov Audio Paris (cliquer ici pour s’inscrire) consacré à la structuration du marché de l’audio digital, en partenariat avec INfluencia. L’occasion de mettre à l’honneur l’audio digital et d’enquêter sur les dernières tendances du secteur. Rendez-vous aujourd’hui avec Stéphane Bodier, le Directeur Général de l’ACPM. Il revient sur l’extraordinaire alignement des planètes pour l’audio digital en 2020, qui au moins pour ce secteur, aura été une excellente année.

INfluencia : nous venons d’entrer dans la dernière ligne droite de cette année 2020. Si elle a été particulière pour tout le monde, souvent difficile, elle s’achève aussi sur une note d’espoir. 2020 aura conduit de nombreuses structures à se remettre en question, à sortir de leur zone de confort, à innover. L’ACPM n’a pas échappé à la règle, vous avez par exemple intégralement revu votre événement Innov Audio. Quel en sera le format?

Stéphane Bodier : Innov Audio s’est déroulé l’an dernier dans le plus beau des studios radio – le fameux studio 104 de la Maison de la Radio. Compte tenu du contexte sanitaire, il a fallu trouver une solution encore plus séduisante et dynamique. Nous sommes passés intégralement à une solution en visio digitale, ce qui nous a obligé à revoir considérablement le format. En digital, on l’a vu à travers beaucoup d’exemples récents, il est difficile de maintenir l’attention du public au-delà d’1h30 – 2h00. Afin de pouvoir aborder une grande partie des sujets que l’on voulait traiter initialement – et encore, nous avons dû nous restreindre face au foisonnement de l’audio digital – l’événement se tiendra, non plus sur 1 soirée, mais sur 2 fins d’après-midi, 2 tea time, à 18h, les 8 et le 9 décembre. De quoi avoir la possibilité de donner la parole (et du temps de parole) à de nombreuses personnalités de l’audio digital français !

IN : Innov Audio est cette année placé sous le signe de l’arrivée à maturité de l’audio digital. Si nous devions ne retenir que quelques chiffres clés de l’année 2020, quels seraient-ils ?

S.B. : il y a deux événements qui se superposent et fondent l’incroyable croissance de l’audio digital en 2020. D’un côté, le premier confinement a modifié les habitudes et les conditions d’écoute des Français de l’un de leur media préféré, la radio. Nous avons vu un énorme transfert vers le digital : durant le confinement, l’écoute des web radio a progressé entre + 15 et + 40%. Cela a été une forme de révélation pour les Français, qui jusque-là ne se servaient pas de leur téléphone et autres outils digitaux pour écouter la radio.

IN. : le deuxième phénomène, est qu’aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus un éditeur français qui n’ait pas lancé son podcast. C’est aussi ce que l’on va découvrir cette année à Innov Audio : le podcast revêt un nombre de qualités incroyables pour un éditeur ou pour un journaliste.

S.B. : depuis que l’ACPM a lancé la certification podcast au mois de juin, il y a déjà 135 podcasts contrôlés dans la diffusion par nos soins. S’il n’y avait pas eu le Covid, je ne suis pas sûr que la découverte de l’audio digital ait été aussi forte que ce qu’elle a pu être. Les choses se sont accélérées, décuplées ; et que ce soit en btob ou en btoc, des pures players, des très grands groupes, des petits éditeurs, tout le monde est en train de passer au podcast ! (NDLR : INfluencia aussi se met au podcast)

IN : Innov Audio sera « on air » mardi 8 et mercredi 9 décembre. Quels sont les moments à ne pas manquer ?

S.B. : je peux vous dire d’ores et déjà qu’il y aura plein d’annonces assez exclusives, et notamment des personnalités du monde de l’audio viendront nous présenter pour la première fois des projets qui concernent l’ensemble de l’écosystème. Innov Audio c’est à la fois beaucoup de très grands spécialistes et beaucoup de pédagogie aussi. Ce sera l’occasion de faire le point, lors de la séquence d’ouverture avec Bertrand Gié et Gauthier Picquet, en matière d’évolution des comportements des Français et d’évolution des éditeursOn va voir plein de choses positives, comme la progression des investissements publicitaires, la progression des audiences. Tous les acteurs de l’audio digital présents feront à la fois un bilan très positif de 2020 et nous parleront de la très grosse phase d’accélération à attendre sur 2021. Aujourd’hui, on a le contenu, on a les audiences, avec l’ACPM on a maintenant des outils de certification. J’espère que l’on va avoir un gros décollage de la pub, qui a été positive en 2020 – ce qui est déjà extraordinaire compte-tenu du contexte-, et qui devrait vraiment exploser en 2021. Tout est réuni pour qu’en 2021 l’audio digital devienne populaire, dans le sens le plus noble du terme. Tous les foyers sont connectés, il y a des contenus – en web radio ou en podcast – d’une extraordinaire qualité et d’une extraordinaire diversité. Ça va cartonner !

IN. : et 2021 côté ACPM ?

S.B. : si 2021 sera l’année de l’explosion pour l’audio digital, l’ACPM travaille à son contrôle depuis 2013 ! Nous sommes donc sur des projets à très long terme. Les prochains projets de l’ACPM a moyen-long terme iront forcément vers la vidéo et la télévision segmentée…

Thiry Émilie

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia