21 juillet 2010

Temps de lecture : 1 min

Attention au mauvais frigo!

Primo, une boisson néo-zélandaise lactée vous propose un moment de détente. Mais pour cela, il va falloir faire le bon choix…

Primo, une boisson néo-zélandaise lactée vous propose un moment de détente. Mais pour cela, il va falloir faire le bon choix…

Ça ressemble à une banale et soporifique station-service. Et comme dans tous endroits banaux et calmes, le consommateur ne s’attend pas à être sollicité ou plutôt piégé par une marque.
Primo, une boisson à base de lait et de fruits a piégé les clients d’une station-service. La marque, avec l’aide de son agence Colenso BBDO a installé deux frigos côte à côte. Celui de gauche était «bourré» de bouteilles ressemblant étrangement à du Coca-Cola… Celui de droite, était un frigo Primo tout beau et tout coloré.

Placés juste en face de l’entrée, les deux frigos appelaient à venir consommer. Lorsqu’une personne ouvrait le méchant frigo, l’intérieur de la station-service se transformait instantanément en enfer électronique avec des personnes bougeant comme des zombies électrocutés. Effet de surprise garantie pour le piégé, qui dès qu’il refermait la porte du frigo, provoquait l’arrêt subi de cette ambiance d’électro fin du monde».

A l’inverse, si la cible faisait le bon choix et optait pour une boisson Primo, une douce musique, accompagnée d’éclairage fleuri et de personnes valsant telles des danseurs étoiles apparaissaient comme par magie. Un slogan bien placé: «Primo, take a moment and chill», ponctuait ce bref «moment» de bonheur.

Des changements d’atmosphère si soudains qu’ils laissaient le consommateur surpris, apeuré, voire dubitatif. L’opération intitulée, «Beware The Wrong Fridge» est accompagnée d’une chaîne You Tube relayant les meilleures vidéos et d’un site regroupant les différents relais de la marque (Facebook, partenaires TV, etc…).
Avec ce frigo rempli du soda et représentant un univers mauvais et nuisible, voilà un amusant pied de nez à la très populaire campagne «Happiness» de Coca.

Une action de guérilla marketing qui risque de faire parler d’elle sur le net en attendant peut être de futures récompenses de ses pairs…

Gaël Clouzard

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia