4 décembre 2013

Temps de lecture : 1 min

Amours, Canada, Alsace et passion

Paris c'est ringard ! Désormais pour trouver le " big love " il faut aller au pays du Gewurztraminer ! Avec "Amours d’Alsace ", la première web télé sur le vin diffusée dans un avion, l'agence Sopexa vise les foodies, connaisseurs ou simples internautes québecois en quête de divertissement. Et le tout de manière pour le moins originale...

Quand on est un réalisateur, qu’on est Canadien et qu’on vit une crise existentielle, quoi de mieux que de réaliser son rêve: partir en France et plus précisément en Alsace pour mener une enquête sur les fameux vins de la région? C’est ce que décide de faire, Antoine. Et pendant un mois, il taille la route à la rencontre des passionnés du nectar, jusqu’au jour où il rencontre une femme dont il tombe amoureux. Romantique à souhait et rempli des bons clichés dont notre beau pays profite, ce synopsis est celui d’« Amours d’Alsace », une websérie, de 5 épisodes de 5 minutes chacun, créée par Sopexa Canada pour faire découvrir l’univers et les qualités des vins d’Alsace, aux canadiens.

Une diffusion  sur le web et dans les airs

Promue par Radio Canada, elle vient juste d’être diffusée sur Tout.tv., la première plateforme webtélé au Québec. Le canal idéal pour créer du lien au quotidien, avec les 15-24 ans, cible de plus en plus consommatrice de vidéos en ligne, et visée par l’annonceur. Mais l’autre atout de cette docu-fiction sera aussi de jouer les prolongations grâce à Airtransat. La 2ème compagnie aérienne canadienne la projettera sur tous ses longs courriers à destination de l’Europe, tout au long de janvier 2014. Une bonne alternative culturelle et divertissante aux sempiternels films diffusés au cours des vols, mais peut-être déjà vus.

Une cible captée par un format narratif et scénarisé

Toutefois, l’expérience ne s’arrête pas au seul « entertainment ». Et, ce dispositif est très pertinent en interpellant les foodies, les connaisseurs ou les simples internautes sur une région et ses produits, grâce à son côté narratif et informatif, mais aussi à son intrigue scénarisée qui tient en haleine. Car même si la réalisation est un tantinet mièvre rappelant parfois les productions érotiques du dimanche soir, les personnages sonnent vrais et sont attachants. D’ailleurs, le parcours initiatique du héros a facilement capté la cible. Egalement tenue en alerte par un jeu concours avec un beau voyage en Alsace, à la clef. En quatre semaines, plus de 60 000 vues ont été enregistrées. Joli succès pour cette première web série réalisée sur un vin et diffusée au Québec, jusqu’au 6 décembre.

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia