3 avril 2013

Temps de lecture : 1 min

American Airlines redonne un coup de jeune à la serviette en papier

En fusionnant le mois dernier avec US Airways, American Airlines a ouvert une nouvelle page de sa glorieuse histoire. Avec une campagne de crowdsourcing très appropriée, la compagnie aérienne remet en avant la bonne vieille serviette en papier comme levier d’échange et d’innovation.

Dans la famille « Et comment faisions-nous avant ? », la serviette en papier trône sur le siège des moyens révolus d’échange et de partage… Dans les avions ou les restaurants, elle symbolise l’époque presque ancestrale où un simple stylo et un bout de papier suffisaient pour communiquer avec autrui. Envoyer un sms, un tweet, un « like » relevait alors de la science-fiction hollywoodienne.

Porte-parole de cet « avant » renommé « vintage », la serviette devient jusqu’au 30 avril l’égérie de cet « après » que l’innovation hisse aujourd’hui comme un drapeau. Avec sa campagne « Paper Napkin Pitch Contest », American Airlines prône le neuf en dépoussiérant le vieux. La tendance n’est pas nouvelle. En 2007, le magazine US Esquire lançait son « Napkin Fiction Project ». Mais c’est la première fois qu’une compagnie aérienne en use pour de l’externalisation ouverte. Cette campagne de AA est d’autant plus efficace que son timing est parfaitement approprié.

C’est en effet en jouant sur son passé et son héritage que le premier transporteur américain a axé son tout récent rebranding, orchestré par Future Brand. Quoi de mieux donc que d’utiliser ladite serviette pour solliciter la créativité novatrice du citoyen voyageur ? Ouvert entre le 7 et le 12 mars, en plein pendant South By Southwest, le concours a invité chaque consommateur ou société à pitcher une idée de business innovante, susceptible de faire de la planète un monde meilleur.

Chaque participant ne dispose que d’une seule chance pour espérer figurer parmi les deux lauréats, désignés le 30 avril par panel d’experts. Au menu des récompenses : 4000 points sur programme Business ExtrAA ou 50 000 miles sur l’AAdvantage. Le pitch pouvait être soumis en ligne sur une serviette virtuelle via la plate-forme dédiée hébergée par Wakefield, ou déposé en main propre sur une vraie serviette dans une boîte installée au Convention Center d’Austin et au Startup America Lounge de l’hôtel Hilton. Le choix de la capitale texane n’est pas un hasard puisqu’au même moment, y avait lieu la Mecque nord-américaine de l’innovation. Quand on vous dit que cette campagne était appropriée !

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA
Rubrique réalisée en partenariat avec Uniteam

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia