18 novembre 2013

Temps de lecture : 2 min

L’alliance intelligente de Coca-Cola et Ford

Le co-branding est souvent utilisé dans le but d'exploiter au mieux les ressources commerciales de deux marques. Partenariat d'un nouveau genre, Coca-Cola et Ford mettent en commun leur savoir-faire, non pas pour mieux vendre, mais pour mieux produire. Grâce à la technologie Plantbottle élaborée par Coca-Cola, Ford compte bien développer ce concept à son habitacle.

Le recyclage ? Ford Motor Company et Coca-Cola en font leur affaire depuis un certain temps. Mais les deux entreprises vont un peu plus loin en faisant désormais équipe pour faire avancer la cause et réduire leurs empreintes carbones. Le constructeur  a en effet, exploité la technologie du Plantbottle, utilisée depuis 2010 par Coca-Cola dans la production de ses bouteilles recyclables à l’infini (*). Objectif pour le géant de l’automobile? Créer une fibre textile et équiper sa Ford Fusion Energi plug-in hybrid, bientôt présentée au salon de l’automobile de Los Angeles.

Le plantbottle à l’épreuve des tests

Ce nouveau concept de voiture, a donc été pourvu, pour l’occasion, de sièges, d’appuis-tête, de panneaux de portes et d’écrans fabriqués à base de PET d’origine végétale (issu de cannes à sucre produites de façon durable au Brésil). Un matériau léger et résistant mis au point par le fabricant de sodas, avec l’aide d’une compagnie spécialisée dans le bioéthanol, Gevo.

Le prototype sera également doté d’autres matériaux renouvelables comme son revêtement insonorisant de tapis, fabriqué à partir de denim ou encore ses coussins réalisés en mousse de soja. Autant d’innovations qui vont être soumises aux commentaires des visiteurs du salon, en même temps qu’elles feront l’objet de tests, pendant plusieurs semaines, par le service de R&D de Ford. Le but étant bien sûr d’évaluer leur capacité à résister aux « maltraitances » que tout véhicule est amené à subir, telles qu’une boisson renversée, des griffures ou autres frottements de tissus incontournables à chaque fois qu’un passager s’assied ou se lève…

Si l’expérience est concluante, l’équipement au Plantbottle sera alors intégré dans la chaine de production de cette nouvelle voiture. De quoi apporter un argument de poids, en phase avec la société civile, aux services commerciaux des concessions Ford, mais aussi de contribuer encore plus activement à la protection de la planète. Ce qui ne devrait pas laisser indifférentes les nouvelles générations de conducteurs. Pour Coca-Cola, le partenariat lui permettra d’optimiser l’utilisation de cette technologie, de disposer d’investissements plus importants pour développer de nouvelles applications sur les déchets issus de végétaux (copeaux de bois, pelures de fruits, écorces de pin ou tiges de blé) et ainsi d’accélérer sa participation à la recherche et à la protection de l’environnement.
Le recyclage n’est décidément plus un vœu pieu. Il pourrait même contribuer à inverser les « a priori » en permettant aux emballages d’être considérés non plus comme des déchets mais comme une matière première noble… Ce qui aujourd’hui est un évènement devra être la norme des années à venir…

Florence Berthier

(*)En 2010, l’entreprise avait ainsi économisé l’équivalent de 60 000 barils de pétrole au niveau mondial. Cet emballage représente, aujourd’hui, 60% des conditionnements de Coca-Cola dans le monde, avec 18 mds de bouteilles écoulées et utilisant ce matériau.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia