11 février 2015

Temps de lecture : 1 min

Algorithmie du sentiment

Givenchy, Louis Vuitton, Salvatore Ferragamo, Dior, Selfridges, Paco Rabanne, Loewe, John Lewis, Lancôme… Retrouvez l’actualité digitale et luxe de la semaine dans le BLSTK Replay n°85, avec un focus sur les approches qualitatives de la propagation de l’information.

Givenchy, Louis Vuitton, Salvatore Ferragamo, Dior, Selfridges, Paco Rabanne, Loewe, John Lewis, Lancôme… Retrouvez l’actualité digitale et luxe de la semaine dans le BLSTK Replay n°85, avec un focus sur les approches qualitatives de la propagation de l’information.

Au cœur des stratégies digitales, la viralité représente souvent le principal indicateur de la réussite d’une campagne, au grand dam des e-marketers pour qui ce Saint Graal continue à échapper à toute logique bien définie, quoi que… Face aux nombreux efforts de quantification et aux non moins incessants changements d’algorithmes des réseaux sociaux, Facebook en tête, de nouvelles études qualitatives tentent de percer les mystères de ce mécanisme qui pousse l’internaute à propager l’information.

Ces analyses s’attachent à décrypter les comportements humains et la perception des différentes publications selon des critères qui s’apparentent plus à la psychologie. Une motivation qui passe par toute une palette de sentiments, allant de l’émotion provoquée aux attentes en retour et qui grâce à de récents outils de traitement de données rendrait désormais le phénomène prévisible. Si la fiabilité de ces martingales quelque peu simplistes peut être remise en cause, elles ne sont pourtant pas à négliger car elles ont le mérite d’offrir d’intéressantes pistes de réflexion.

Sophie Perrier, content manager @ Balistik#Art
Rubrique réalisée en partenariat avec Balistik#Art

 

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia