3 octobre 2012

Temps de lecture : 2 min

AirBurr, le robot impavide qui renaît de ses chutes

Peur lui ? Jamais ! Premier robot volant capable de rentrer en collision avec des obstacles, tomber au sol sans se casser, puis se relever pour re-décoller et continuer sa mission, le Suisse AirBurr est une espèce unique. Une innovation qui pourrait donner des idées à certaines marques.

Pensé, conçu et testé dans les laboratoires du Laboratory of Intelligent Systems de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, le robot volant helvète est une première mondiale. L’invention des deux doctorants en robotique de l’institut de recherches romand est à ranger dans les innovations pionnières.

Concrètement l’unicité d’AirBurr repose sur deux nouveautés technologiques : primo sa structure de protection, qui se déforme de manière élastique lors d’un choc et grâce à laquelle il tombe au sol sans se casser ; secundo, ses pattes rétractables, Sésame magique lui permettant de se relever après le crash et de repartir dans les airs.

Evidemment,  cette avancée peut susciter l’intérêt de certains fabricants de jouets . Comment ne pas avoir les yeux de Chimène pour un bijou de joujou capable de survivre à une chute et de reprendre son vol comme si de rien n’était ? Pour mieux comprendre les origines et les enjeux autour de l’AirBurr, INfluencia s’est entretenu avec l’un de ses créateurs, Adrien Briod.

INfluencia : Comment et pourquoi est venue l’idée d’AirBurr ?

En testant des capteurs et des comportements inspirés des insectes sur nos robots volants. Nous avons remarqué que ces techniques étaient très simples et très performantes, mais qu’elles ne fonctionnaient pas forcément à 100%, ce qui menait à un certain nombre de collisions. Nos robots à l’époque se cassaient souvent après une collision, et n’étaient jamais capables de continuer leur mission.

Nous nous sommes alors rendu compte que les insectes, eux non plus, n’ont pas un contrôle parfait pour éviter les collisions à 100%. En fait c’est assez fréquent de les voir se prendre des murs ou des fenêtres, mais eux n’ont pas de problème pour continuer à voler après. Cela ne leur cause pratiquement aucun souci, ils peuvent voler sans crainte dans des endroits remplis d’obstacles. Toutes ces observations ont mené à l’idée de l’AirBurr, un robot qui peut lui aussi heurter les obstacles sans que cela soit une complication.

INfluencia : Quelle avancée représente-t-il pour la robotique ?

Pour la robotique volante, elle est réelle car l’AirBurr est capable d’explorer des environnements avec beaucoup d’obstacles tout en utilisant très peu de capteurs et une plate-forme légère. Alors que les approches conventionnelles tendent à augmenter la complexité des capteurs embarqués pour éviter les obstacles à tout prix (car sinon le robot se casse et ne peut plus continuer sa mission), nous avons remplacé ce besoin d’éviter l’obstacle par la capacité du robot à être robuste aux chocs.

Nous avons même poussé le concept encore plus loin en montrant que les contacts avec l’environnement peuvent lui être utiles : l’information alors obtenue permet au robot de naviguer dans un environnement inconnu. Il peut par exemple changer de direction pour s’éloigner de l’obstacle, ou suivre un mur pour trouver une sortie.

INfluencia : Peut-on dire que l’AirBurr constitue-t-il une nouvelle étape importante dans l’intelligence artificielle ?

Si on tient compte de sa définition actuelle, à savoir une intelligence dans le software, alors il faut plutôt considérer l’avancée dans l’intelligence mécanique. Alors que les solutions conventionnelles cherchent à résoudre le problème par l’intelligence artificielle, nous avons apporté une solution mécanique au problème : au lieu d’éviter les obstacles en utilisant des capteurs et algorithmes extrêmement avancés, nous avons développé une plateforme capable de survivre aux collisions et de re-décoller après une chute au sol.

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia