17 juillet 2015

Temps de lecture : 2 min

Affichage : un message interdit aux policiers !

Dans les rues de Moscou, une campagne d'affichage utilise un dispositif astucieux pour tromper la vigilance de la police locale. Objectif ? Contourner l'embargo russe pour assurer la promotion de mets italiens.

Dans les rues de Moscou, une campagne d’affichage utilise un dispositif astucieux pour tromper la vigilance de la police locale. Objectif ? Contourner l’embargo russe pour assurer la promotion de mets italiens.

Dans un entretien franc du collier réalisé pendant les Cannes Lions, Amir Kassaei, CCO de DDB Worldwilde regrettait amèrement que la pub se soit éloignée de son sens premier : apporter une vraie valeur ajoutée dans la vie des gens. Convaincre les Moscovites, malgré l’embargo gouvernemental, d’acheter des produits gastronomiques italiens, est-ce une mission qui entre dans le cadre de l’utilité publique ? Pas sûr. En revanche, en inventant le panneau d’affichage caméléon, une épicerie italienne de la capitale russe atteint un degré paroxysmique de pertinence marketing.

L’oeil de Moscou en prend un coup

Le concept apporte une réponse publicitaire innovante à un problème commercial concret. Selon les estimations de l’association agricole italienne Coldiretti, le volume des exportations italiennes destinées à la Russie s’est contracté de 11,6% en 2014. Au mois de janvier, cet indice a chuté de 37%, ce qui s’est traduit par 246 millions d’euros de pertes. La raison ? L’interdiction des importations de fruits, de légumes, de fromages, de viande, de saucisses et de poisson, décrété l’an dernier par Vladimir Poutine en représailles à l’embargo punitif préalable des Etats-Unis et de l’Union Européenne.

Pour redresser son chiffre d’affaires en berne, Don Giulio Salumeria devait trouver un moyen pour promouvoir sa boutique sans provoquer l’ire de la police, sommée par les autorités d’interdire les pubs pour les mets prohibés par la loi. La trouvaille est digne d’un film d’espionnage : changer automatiquement l’affichage dès qu’un agent des forces de l’ordre se trouve devant. Quand le chaland peut voir un trio de fromages issus de la Botte, présentés comme des « délicatesses italiennes » par la tagline, le policier verra, lui, trois secondes plus tard une pub pour des matriochkas.

En diffusant sur YouTube une vidéo explicative de la campagne, Don Giulio Salumeria souhaite clairement alerter et éveiller autant que berner ceux qui par excès de zèle le privent de clients. En plaçant le logiciel de détection au-dessus d’un panneau d’affichage situé à 250 mètres du ministère de l’intérieur, le coup de force voulait surtout provoquer. Maintenant que la police est au courant de la feinte, la répercussion de la pub est affaiblie. Mais on en redemande.

Source : Graphism.fr

 

Avant / Après

Adler Benjamin

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia